Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Quand j'étais écolière...

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 9 Septembre 2014, 03:57am

Catégories : #Au fil des jours

Quand j'étais écolière...

La rentrée

C'est la rentrée période d'effervescence s'il en est, et pourtant autour de moi comme souvent au mois de septembre, une sorte de morosité inexplicable se décline en divers états exprimés plus ou moins ouvertement. Certes la lumière du jour diminue peu à peu, c'est une période de repli.

Mais quand même… je ne compte plus les « Je suis déprimée à la période de la rentrée », « Je me sens toujours un peu triste, et ça commence au mois d'août » etc.

 

Hier soir j'ai regardé en replay un documentaire diffusé sur France 3 : « Quand nous étions écoliers »

Une phrase prononcée par le commentateur a résonné très fort en moi : « L'école, nous y avons tous laissé un peu de notre enfance ». C'est le « un peu » je crois qui a réveillé en moi un sentiment d'injustice. Un peu ? Personnellement je lui ai laissé l'intégralité de mon enfance, car elle contaminait même le temps que je n'y passais pas avec des devoirs, les reproches de mes parents quand ce n'était pas assez bien, l'angoisse parfois de savoir que j'allais passer au tableau, et puis l'habitude prise de me soumettre car il n'y avait pas d'autres choix que de faire ce que l'on me disait, et même si j'avais des prix à l'école primaire, cela ne changeait absolument rien à l'immense tristesse et à cet océan d'ennui dans lequel je baignais.

 

Oui j'ai laissé mon enfance à l'école, et chaque année au moment de la rentrée j'ai des sentiments un peu mélangés, une sorte de vague tristesse, de moins en moins présente car je l'ai travaillé tout de même depuis le temps ! Mais aujourd'hui quand j'entends les adultes se plaindre de ce coup de cafard passager, je me dis qu'ils sont peut-être encore en train de vivre le deuil de ces années d'enfance cédée à l'institution scolaire.

 

Et oui, on peut se débarrasser de cette mélancolie... La suite demain :-)

 

Catherine Dumonteil Kremer

 

 

 

Commenter cet article

Maryse 10/09/2014 12:27

Merci Catherine de nous faire partager votre ressenti si triste et douloureux, bien qu'avec le temps et le travail sur vous, vous avez mis ce ressenti à distance. J'aimerai poser une question. Pourquoi la pédagogie, Freinet, Montessouri... n'ont pu s'imposer dans notre société? Cette éducation basée sur l'autorité, la contrainte, le résultat est le ferment de notre déprime généralisée. Il est impossible de se projeter joyeusement pour aller à l'école. Non?... Nous, adultes nous ne transmettons pas la joie, la fierté de comprendre, de découvrir. Je vous livre mes pensées anciennes et toujours d'actualité. Belle journée!

Dafodil 10/09/2014 02:55

Et moi j'ai toujours aimé la rentrée, un moment plein de promesses!

federica 09/09/2014 12:11

Moi je culpabilise de laisser ma fille de 2 ans et demi,meme' il s' agit d'une ecole montessori, car je la voie pleurer...

Anne 09/09/2014 09:28

Je partage ce sentiment de mélancolie, surtout aujourd'hui, chez nous à Rennes le brouillard est bien installé et on se sent vraiment au début de l'automne. En attendant, j'essaie de faire au mieux auprès de mes élèves et de mes enfants. A quand les programmes allégés et des effectifs moindre pour rendre ces moments de classe plus "chaleureux"! Bonne journée

emorine marie 09/09/2014 07:32

moi j'ai peut-être trouvé "ma" solution .... : je dessine pour les enfants ;) et je retrouve mon enfance perdue au fil de mes dessins... enfin une partie.
belle journée catherine

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents