Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Dignité de l'enfant : Et si nous allions plus loin ?

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 28 Octobre 2007, 06:38am

Catégories : #Elever son enfant autrement

Revenons à nos moutons,
J'aimerais partager avec vous ce courrier d'une mère Américaine qui anime des groupes de soutien de parents en Oregon. Elle nous propose de devenir encore plus conscients des conduites oppressives  vis à vis des enfants. La violence physique n'y figure pas, parce qu'elle est  totalement inacceptable, ainsi que les punitions. Au delà de ces conduites dont nous  voudrions nous débarrasser il y a encore beaucoup de travail,  ce n'est pas  parce que nous arrêtons de faire violence à un enfant que pour autant nous savons le traiter humainement.
Je sais ce que vous allez me dire ;-))) cela ne s'arrêtera-t-il donc jamais ? Y-aura-t-il toujours quelque chose à améliorer : Et bien oui, heureusement que nous ne sommes pas arrivés ! Quel ennui !

DSC-0146.JPG


 
 " Ce que je veux offrir dans le but de rendre l'adultisme visible, c'est une  liste de choses que ma fille pourrait dire si elle était sur un panel de  jeunes personnes et si on lui posait la question " Que voudrais-tu  qu'on ne dise  plus jamais ou qu'on ne fasse plus jamais à une autre jeune personne ". La  liste est longue mais je pense qu'elle reflète l'aspect implacable de  l'oppression. C'est ce que ma fille et ses jeunes amis entendent
chaque jour  Certains des sujets de la liste sont des sujets que ma fille m'a  effectivement dit qu'elle n'aime pas. Pour certains, je l'ai vue elle ou d'autres jeunes  se refermer sur elle/eux-mêmes, ou être bouleversés. D'autres sont simplement  des choses que j'ai remarqué qui arrivent à des jeunes qui sont dans mon  entourage. C'est aussi une liste qui reflète que ma fille et ses jeunes amis sont  américains, en majorité des blancs, classe moyenne, en majorité des jeunes filles, et par conséquent que le racisme, le classisme et le sexisme font partie de ce qu'elle rejette aussi.
 
Ne me chatouille pas

Ne m'appelle pas ta " bonne petite aide "

Ne parle pas de moi à ma mère quand je suis là. Parle-moi. Je sais
quel âge  j'ai, je connais mon nom.
 
Ne dis pas à ma mère combien je suis " bon " ou " bien élevé "
 
Arrête de parler de moi
 
Ne parle pas de moi comme si je n'étais pas aussi intelligent que
toi/vous
 
Ne m'écoute pas comme si ce que je disais était " mignon "
 
Ne me pose pas des questions pour  vérifier ensuite avec ma mère si
ce que je dis est vrai

Ne dis pas "  elle doit être fatiguée ", si je traverse quelque
chose de difficile.
 
Ne dis pas des choses comme " quelqu'un que je connais a vraiment
faim/a  besoin d'un somme/a besoin d'attention ". C'est si incorrect. Je
suis là, debout  et je sais que vous êtes en train de parler de moi.

Ne dis pas " Elle a seulement besoin de recevoir toute
l'attention " ou bien  " c'est une façon de recevoir toute l'attention "
 
Je constate que tu ne m'entends pas ou ne me vois pas, je suis là,
remarque  moi !
  
Ne m'appelle pas le bébé. Utilise mon nom

 
Ne me pose pas de questions inutiles. Je peux demander ce que je
veux, Je peux te dire ce que je ne veux pas.

Si je chante ou danse ou si je te dis quelque chose que je sais, ne
souris  pas à un autre adulte en lui disant que je suis mignonne, je ne
suis pas  mignonne, je suis un être humain créatif et intelligent.
 
Ne me donne pas des jouets spéciaux, de la musique ou des livres
pour me  rendre intelligent
 
Ne dis pas " Oh que j'aime cet âge "

Ne me sollicite pas si je ne te souris pas, si je ne te dis pas
bonjour, ou  si je ne veux pas jouer avec toi.
 
Ne me fais pas faire le tour du paté de maison en voiture dans mon
siège  auto, ne me pousse pas dans ma poussette pour me calmer. Ne
m'envoie pas au lit,  ne me ramène pas à la maison pour faire un somme lorsque je
traverse quelque  chose de difficile, je ne suis pas capricieux, ou exténué, je n'ai
pas besoin  d'un somme, je ne suis pas " simplement fatiguée " j'ai besoin
d'évacuer des émotions.

Arrête de te tracasser autant  pour être sûre que je ne dérange
personne
 
Arrête de me proposer l'aide que je n'ai pas demandée. Donne moi seulement de  l'attention et reste près de moi lorsque c'est difficile pour moi, lorsque je  gémis, lorsque je me plains, lorsque je suis frustrée ou que je
pleure.
 
Ne m'habille pas pour que j'ai l'air mignonne ou jolie.
 
Ne me prépare pas pour faire des photos où j'aurai l'air mignonne.
 

Ne me menace pas, ne me soudoie pas pour que je fasse ce que tu
veux.


Ne me teste pas pour mesurer mon intelligence. Ne me demande pas si
je sais compter/les couleurs/formes/sons des animaux/noms des animaux.

Parle moi de ce qui m'intéresse.
 
Si tu te sens mal et ne sais pas quoi dire ou faire, reste juste
avec moi et fais comme moi. Laisse-moi te guider.
 
Ne me dis pas ce que je dois dire ou apprendre. Quand j'apprends à
parler,

Je veux choisir ce que j'apprends.
 
Ne me récompense pas pour ma bonne conduite.
 
N'utilise pas de musique, des histoires pour m'apprendre à être un
bon enfant.
 

N'utilise pas d'expressions telles que:"Tu es vraiment un bébé", "Ne fais pas  le bébé", ''Pleurer comme un bébé'', ''Tu es une grande fille maintenant, alors....'', ''C'est un jeu d'enfant'', etc.
Ne me dis "Ne joue pas avec ça, ça n'est pas un jouet" ou "Ce n'est
pas pour les bébés", tu peux me garder ainsi que  tes objets en sécurité sans me  diminuer.

Ne m'apprends pas à " être propre ".

Ne dis pas que je flirte avec quelqu'un juste parce-que je lui ai
sourit.

Ne dis pas "C'est ton/ta petit(e) ami(e) ?'' quand je suis près
d'un(e)  garçon/fille.

Ne sois pas impressionné par les choses que je peux faire. Ne dis
pas que je suis malin/attentif/grand/... pour mon âge.


Ne demande pas"Elle toujours aussi sage ?''

Ne te moque pas de ce que je dis quand j'apprend à parler.

Ne dis pas"Si seulement mon enfant était aussi bien élevé/chou/...
que le tien''
 
Ne demande pas "C'est un gentil bébé ou il pleure beaucoup ?''
Ne dis pas "Quel gentil bébé" juste parce que je souris.
Ne me donne pas de petit nom. Dire que je suis chou est autant
oppressif que  d'appeler mon ami une terreur.

Ne me compare pas à d'autres enfants.
 
N'épelle pas les mots aux autres : "Peut-elle avoir un B-I-S-C-U-I-
T ?''  pour éviter mon énervement en cas de réponse négative.

Il est fondamental que l'oppression des enfants cesse d'être
invisible !"
 
 
Tara Jones
Eugene, Oregon
USA
Traduction de Philippe Mcgill.
 

Que tout cela ne vous empêche pas de passer un bon dimanche !


Catherine Dumonteil Kremer
 
 

Commenter cet article

cambio 02/12/2007 19:12

bonjour et merci pour cette liste.je me rends compte que ce sont des paroles que j'utilise souvent à l'encontre de mon jeune fils.je ne réalisais pas à quel point cela "chosifie" l'enfant.et fige la relation de surcroit...merci pour cette piste de réflexions

lysalys 29/10/2007 09:11

Tandis que je lisais, Mi et Lou écoutait une chanson qui visiblement leur parlait, une voix d'enfant parlant de ce qu'il ressentait. Et je me suis dit que même en essayant d'agir de notre mieux, nous oublions parfois d'écouter cette voix d'enfant. Pas forcément d'accord avec tout, mais je le conçois davantage comme une somme de petits plus qui au final font souffrir l'enfant. Alors merci pour cette liste.

cleanettte 29/10/2007 06:38

Je suis ok avec la pluspart de ses phrases, je sais que je n'utilise jamais certaines.Je sais que j'en utilise d'autres en toute conscience, pour taquiner, avec modération, ma puce de 4 ans qui y réagit au quart de tour et me montre très clairement qu'effectivement je ne la respecte pas autant qu'elle le souhaiterais mais c'est souvent aussi parce qu' à ce moment là elle ne me respecte pas non plus.Je ne suis  par contre pas du tout d'accord avec la négation du facteur fatigue qui est pour tous malheureusement la raison de comportements négatifs. Ce n'est pas bien sur la seul explication et j'essaye dans ces cas là de suprimer les autres élements perturbants pour mes enfants, mais aider un bébé crevé et énervé à s'endormir, faire en sorte de coucher au plus vite un enfant épuisé me semblent au contraire des marques de respect.

Monique 28/10/2007 14:58

Merci Catherine pour ce texte que je ne connaissais pas ; il me fait drôlement réfléchir. Si certaines assertions sont évidentes pour moi, d'autres me touchent et m'invitent à approfondir ; d'autres encores me sont assez énigmatiques...

Sylvie 28/10/2007 14:30

Là franchement je suis perplexe!!! Il y a des choses évidentes dans cette liste, mais franchement ça va un peu loin sur beaucoup d'autres! A vrai dire, je crois que je ne vais plus oser du tout communiquer avec mes enfants au risque de leur manquer de respect sans même m'en rendre compte!!! Pour le coup, je trouve ça un peu extrèmiste...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents