Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Rituels et Red party

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 21 Décembre 2005, 07:37am

Catégories : #Au fil des jours

Bracelet luneAujourd'hui nous allons fêter le solstice avec mes filles... Un repas aux chandelles, peut-être quelques chants pour le retour de la lumière ! Il y a quelques temps que j'ai noté l'absence de rituels dans nos vies... Nous n'appartenons à aucune confession religieuse, pour autant nous avons besoin de nous réunir pour célébrer ! Aux états-unis il existe toute une littérature sur les rituels païens, et j'ai envie de m'en inspirer.

Voici entre autre ce que j'ai trouvé sur internet concernant la célébration des premières règles. Vous savez peut-être que j'ai trois filles et le sujet est assez approprié pour nous. J'ai lu tout un article concernant les "red party". Il s'agit d'une fête organisée pour la jeune fille qui vient d'avoir ses premières règles. Ce que je trouve intéressant c'est le côté préparation qui met en relation la mère et la fille. La dimension célébration dans l'intimité : On va y inviter des filles et des femmes que l'on aime beaucoup. Cette idée de fête pour les femmes me plaisait énormément, revaloriser la féminité, la célébrer... Avoir des attentions très particulières pour l'enfant qui devient femme.

Voilà en vrac ce que j'ai aimé dans ce que j'ai lu : Faire des voeux pour la vie de femme de la jeune fille, les écrire sur des jolis cailloux, organiser un repas sain aux chandelles, lui faire des cadeaux porteurs de sens : un journal intime, des jolies serviettes périodiques lavables avec une boîte pour les ranger, des bijoux symbolisant la lune (par exemple), un livre que l'on aura fabriqué sur sa vie d'enfant (ça c'est moi qui l'ajoute et c'est mon intention), acheter une jolie robe dans les tons de rouge et de blanc pour la célébration.

Au cours de la célébration il y a un moment ritualisé que j'ai particulièrement aimé : La fille tient un objet qui symbolise son enfance, ce peut-être un ours en peluche, ou quoique ce soit d'autre, elle se dirige vers les femmes présentes qu'elle aime en laissant derrière elle son ours, elle est accueillie chaleureusement dans le cercle féminin... Et on lui redonne son ours parce qu'elle aura le droit de redevenir enfant à n'importe quelle période de sa vie.

Ensuite les femmes racontent des anecdotes à propos de leur vie de femme, elles témoignent, elles peuvent également évoquer la vie d'autres personnes de sexe féminin qu'elles admirent tout particulièrement. Je vois ce moment comme quelque chose de très intense, il me fait penser aux ateliers de co-écoute sur le thème des femmes quand chacune dit pourquoi il si merveilleux d'être une femme !

C'est vrai que c'est magnifique d'être une femme, chaque jour qui passe je prends un peu plus en compte cette réalité.

(Vous saurez ce que nous avons finalement décidé à propos de ce rituels au prochain épisode !)

Commenter cet article

Nolwenn 24/08/2007 16:07

Je vais voir si je trouve le sujet évoqué à la fin de cette note, pour savoir ce que vous avez finalement décidé.Je suis la maman de deux filles, petites encore (mon aînée fête aujourd'hui ses 2 ans, et la petitoune a 5 mois), mais je pense déjà à comment célébrer l'arrivée de leurs Lunes Rouges.C'est important de ne pas assimiler ça à la saleté, à la honte. Ce n'est pas facile de se débarasser de ces idées tellement ancrées dans l'inconscient collectif.Le cercle de femmes, c'est merveilleux, et j'imagine ça très bien pour elles :)Merci de partager ça avec nous.

Véro 31/12/2005 12:09

Quand ma fille a eu ses premières règles, et qu'elle est venue me le dire tout de suite, j'ai été profondément émue de la confiance qu'elle me témoignait...Je me suis enfin sentie digne d'elle, et heureuse pour elle.
J'ai toujours caché mes règles à ma mère, je me suis débrouillée pour avoir les premières alors que j'étais seule à 5000 km, en voyage linguistique!
Et voilà que ma grande a assez confiance en moi pour s'autoriser à vivre cet évènement avec moi, à la maison et qu'elle accpete mon aide...oh, j'étais vraiment toute chose LOL
Je voulais célébrer cet évènement, mais je n'ai pas osé. Je crois que nous sommes allées au restaurant toutes les deux, je n'ai pas précisé que c'était spécialement pour cette occasion.
Bon, maintenant, pour ma deuxième fille, je m'y prépare déjà...il me reste qqs années pour y penser.
A + !
Véro

Phoebe 25/12/2005 12:37

Sur les règles et la ritualisation des menstrues....http://lune.le-sidh.org/2005/10/23/6-reprendre-le-pouvoir-menstruel

Koa La Grenouille 23/12/2005 15:39

Si ca avait été une célébration à deux entre mère et fille, j'aurais sans doute adoré, mais pour ça, il aurait fallu que notre relation soit différente, plus proche, plus douce, plus attentive... Où vont se nicher les souffrances d'enfants ! Où plutôt, que n'utilisent-elles pas pour ressortir... !
Le cadeau aussi, je trouve ça superbe, un bijou, quelque chose de féminin... J'ai pas mal repensé à cet article de ton blog en marchant, je me disais que je n'avais peut-être pas mesuré, pour moi, l'importance de l'arrivée des règles, mis à part le soulagement d'être enfin "normale".
La gifle, j'avais oublié cette coutume, quelle horreur.
Bonne continuation
Koa

Koa La Grenouille 21/12/2005 17:30

Moi j'ai eu mes règles tard, j'ai complexé pendant des années de ne pas les avoir... Et si ca avait été une occasion à célébrer, ca aurait je pense renforcé mon complexe.
Quand finalement elles sont arrivées, j'avais 16 ans et bizarrement, je n'ai rien dit à personne, j'ai voulu le garder pour moi. Du coup je n'accroche pas sur l'idée, mais dans un contexte différent, ca aurait sans doute été chouette... Tiens-nous au courant :-)
Biz et bon blog
Koa

Catherine Dumonteil Kremer 23/12/2005 12:47

Chez nous cette idée n'a pas été si simple à mettre en place tu sais... Les règles sont quand même reliées au registre de l'intime ce qui me parait normal, ce qui l'est moins c'est qu'elles soient liées à de la honte.  Je crois que ce qui est important c'est de respecter les sentiments de nos filles, mais grader en tête l'idée de célébration, même à deux entre mère et fille,  ou simplement par un cadeau... On serait déjà loin de la gifle que recevait parfois nos mères, ce soit disant baptême...
Bises à toi Koa

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents