Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Jouer sans rien attendre

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 24 Décembre 2005, 06:11am

Catégories : #Elever son enfant autrement

Alors vous vous y mettez à ce défi jeu ? J'ai vu que oui, c'est chouette de voir vos commentaires. Allez pour le fun j'ajoute un détail... Savez-vous jouer sans objectif autre que celui de vous faire plaisir, de passer un bon moment avec votre enfant. Savez-vous simplement suivre le fil de ses éclats de rire ?

Jouer à cache-cache, à coucou me voilà, leur courir après sans jamais les rattraper, chahuter, faire des batailles d'oreiller ?

Je suis à peu près sûre que vous en avez dans votre malle des jeux de cette nature, des jeux où la proximité et l'émotion est forte, des jeux qui n'apprennent rien du tout mais qui nous font vivre le plaisir d'être ensemble.

Mon bouquin sur ce thème ne sortira pas avant le mois de mars, dommage...C'est ce thème-là qu'il évoquera, jouer pour le plaisir, pour trouver en nous le plaisir de vivre.

Voici mes règles pour ce type de jeu : être attentif aux sentiments des enfants, à leur peur par exemple, cela peut arriver aux petits bébés, un chahut peut leur faire peur, à nous d'être vigilant.

Pour les plus grands on ne se fait pas mal, et on ne se chatouille pas (les chatouilles génèrent une perte de contrôle très désagréable, attention au double message, votre enfant rit mais il est entrain de s'étouffer !)

C'est le jour du réveillon aujourd'hui, je vous souhaite de passer une excellente soirée avec vos familles. Je vous souhaite de vivre ce moment dans la chaleur et dans la joie, je vous envoie un gros paquet de tendresse !

Et n'oubliez pas, même 5 minutes de jeu par jour sont bien mieux que rien du tout...Et non, vous n'avez rien de plus important à faire. ;-)))

Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

VanessaV 12/03/2014 22:41


Madame,


Grace à votre livre "Jouons ensemble autrement", le jeu est devenu parti intégrante chez nous. J'avais un malaise très important avec lui, avec la compétitition, avec la tension. Le jeu n'était
pas un don. Grace à vous et à quelques 3 ans d'expérience de jeux avec mon fils de 7 ans 1/2 j'y vois des merveilles d'attention et de partage. Grace à vous Robert dit bonjour à Simone, le brin
de jasette fait parler l'arrière grand-mère entre autre avec un pizza faite sur mains permettant de passer les tensions souvent, souvent.


Je voulais vous remercier pour tout cela. Puis vous demandez une information. Je suis très tentée par le "Jeu du Tao". Est-ce que le livre, blanc, suffit à jouer ou est-ce juste une lecture ? et
le "Tao le jeu", noir, est-il nécessaire pour jouer en famille?


Merci de votre retour,

Corinne 13/03/2006 10:12

Bonjour,
Je viens de découvrir votre blog. J'ai beaucoup aimé cet article. Je passe beaucoup de temps à jouer avec mon fils , Cyprien, 17 mois. Ma panoplie de jeux parfois m'épate !  Un rien sert à jouer. Je fabrique des trucs plus ou moins sophistiqués. Inlassablement, je fais des tours, des pyramides... Je l'aide à les faire. Je chante, je danse... Je modèle des trucs informes, je lui fais des bulles... Je fais la course à 4 pattes,  on fait des courses en soufflant sur une plume, je me cache. Je fais semblant de ne pas savoir qu'il est sous la table et je le cherche dans toute la maison.. Le jeu que je préfère : mettre un tapis par terre lui donner plein de récipient divers, remplir le plus grand de brisures de riz, y cacher quelques grosses pâtes et je l'observe ou je joue comme lui... Ensuite quand, je passe l'aspirateur ou le balai pour le nettoyage, c'est encore un prétexte pour jouer ! Tout ça peut durer une vingtaine de minutes.
Je le laisse aussi jouer, feuilleter des livres seuls en l'observant ou pas.
Je pensai que je passai peut-être trop de temps... et qu'il me solliciter beaucoup à cause de ça ! Mais votre article m'a rassuré. J'ai un petit garçon qui est content d'aller dormir le soir. Je me disais que cette simplicité pour le coucher venait peut-être du fait que notre journée avait été bien remplie de tendresse, de rire, de joie, d'occupation, de partage et qu'il savait que je suis présente à tout moment. Enfin, j'essaye !  Il est épanoui, très sociable et joyeux, et c'est pour moi l'essentiel.
 
 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents