Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Etre authentique

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 18 Février 2006, 09:00am

Catégories : #Elever son enfant autrement

Je vous ai laissé en plan avec un défi de taille : Soyez authentique avec vos enfants.
Mais qu'est-ce que l'authenticité ?
Le petit Larousse parle de sincérité totale.
Que signifie être sincère au jour le jour avec nos enfants ?
Le challenge est de taille, d'autant que les petits mensonges des adultes commencent tôt dans la vie des enfants.
Certains d'entre eux sont pratiques et nous évitent de faire face aux émotions difficile de nos petits : ne pas dire à ma dernière fille que j'ai acheté une paire de chaussures à l'aînée va m'éviter de faire face à une crise de rage de la part de cette dernière.
Dire qu'il n'y a plus de nutella alors que trois pots neufs sont en haut du placard m'évitera de dire non et de me heurter aux désagréments manifestes qu'entraine ce refus chez mon enfant, dire que ce qui est rouge dans l'assiette c'est de la carotte que mon enfant adore alors qu'ils s'agit de courge est un piège qui ne marchera qu'une seule fois !
La liste est très longue de ces petits mensonges qui nous aident à passer un cap émotionnel qui nous épuise et dont nous ne savons que faire, pourquoi faire face à leurs colères et à leur tristesse, n'est-ce pas mieux de "mentir" et de leur éviter ainsi qu'à nous les émotions pénibles de la vie ?
Dire à un enfant de trois ans qui refuse avec force de quitter la maison de ses amis que "nous devons partir mais nous reviendrons dans peu de temps" c'est lui permettre d'accepter cette rude réalité...
D'autres mensonges nous mettent face à nos peurs : "grand père est parti pour un long voyage", "papa travaille et ne vit plus ici pour le moment", ou à notre gêne :"les enfants sont ramenés par les cigognes, naissent dans les choux ou les roses, ou bien les bébés naissent par le nombril (si, si, je l'ai entendu, et je pense qu'il y a beaucoup d'autres mensonges autour de la naissance que je ne connais pas !).
Il vaut mieux lui éviter "ça", est-ce bien raisonnable de parler de sexe à un enfant de deux ans ? Et la mort c'est si terrible ? C'est tellement effrayant.
 
Nous nous mentons à nous même, ou plutôt continuons à entretenir certains mensonges collectifs qui nous ont été transmis par nos parents : Nous ne savons plus pourquoi nous prenons certaines décisions pour et à la place de nos enfants.
Aux pourquois de nos petits qui commencent à parler nous allons quelquefois opposer un "parce que c'est mauvais pour toi" ou "parce que ça ne se fait pas" ou "parce que tu dois manger de tout", "parce que tu dois dormir pour grandir".
Je vais passer rapidement sur tous les mensonges-menaces qui vont nous aider à faire la discipline, les loups qui se cachent dans les placards, les pères noel sans cadeaux, la croissance qui ne se fera pas, ou mal, les parents qui risqueraient de perdre leur santé mentale et physique si...
Alors, qu'indique votre baromètre d'authenticité ?
 
En mentant vous pensez vous faciliter la vie, mais avec le recul je peux vous dire que vous vous la compliquez grandement et plus grave la confiance immense et profonde que vous fait votre enfant sera brisée pour longtemps. Votre enfant ne saura-t-il plus vous faire confiance parce qu'il saura que vous lui avez menti à propos d'un pot de nutella ? C'est peut-être excessif, mais si vous pratiquez le petit mensonge courant qui vous évite les émotions de vos enfants, fréquemment vous refusez de faire face à l'émotion qui pourrait se manifester et apprendre à votre enfant à faire son deuil de quelque chose que vous ne voulez pas ou ne pouvez pas, lui donner. Vous lui évitez la vie, car les émotions pénibles à écouter pour vous, une fois qu'elles sont vécues, déchargées par votre petit, lui permettent de revenir à un état de joie de vivre, et d'enthousiame intense que ne connaissent pas les personnes dont les émotions négatives ont été bloquées, réprimées par la désaprobation parentale, jusqu'à ce que ce contrôle soit effectué par elles mêmes automatiquement et ce pendant toute la durée de  leur vie. La vie est faites de zones d'ombre et de lumière et la lumière n'existe pas sans que l'ombre se manifeste.
En énonçant clairement vos décisions à votre enfant, vous lui permettez de vivre son chagrin, sa colère, vous vous donnez aussi l'occasion de faire un travail d'écoute qui vous aidera à vivre également vos propres émotions réprimées.
Prenez votre courage à deux mains et apprenez à dire clairement ce qui vous parait essentiel sans mentir. C'est très important pour la relation de confiance que vous construisez ensemble. Votre enfant a besoin de connaitre les relations de cause à effet, d'apprivoiser la réalité, avec les émotions qu'il manifeste il est connecté à des mécanismes de guérison naturels et humains. Pleurer quand nous sommes tristes balaye la tristesse. L'avez-vous expérimenté pour vous mêmes ?
Votre enfant sait à tout moment ce qu'il ressent, il vit au présent, il n'a pas encore déformé sa conscience pour plaire aux adultes, et c'est ce qui va vous aider à le suivre et à écouter ce qu'il exprime. Votre rôle d'adulte c'est de l'aimer, de le protéger et de respecter toujours sa dignité en étant vrai avec lui, en répondant clairement à ses questions, en ayant le courage de faire face à vos peurs, et à votre gêne.
Les mensonges qui ont pour but de rendre nos vies plus confortables ont aussi pour effet de la rendre artificielle, et de donner une image de nous mêmes à nos enfants qui ne correspond pas à la réalité. Nous avons des points forts et pas mal de détresses, de difficultés, pourquoi les cacher à notre descendance ?
Pourquoi nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas ?
Etre authentique c'est très facile, les réponses sont simples à trouver lorsque l'on devient cohérent même s'il est compliqué d'accepter d'écouter nos petits dans toute la gamme de leurs émotions.
Bon courage !
 
Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

gaelle 18/02/2006 13:49

Tout le secret est là : être authentique mais il faudrait déjà savoir ki nous sommes et ce que nous ressentons :o( bcp d'adultes sont incapables de dire ce qu'ils pensent ou ressentent ... chez nous, le papa ne sait pas dire quand ça va ou ça va pas alors il se cache souvent derrière un "c'est pas grave" ou un petit mensonge alors de là à acceuillir les émotions de son fils, c'est pas gangé :o( Moi, j'ai remarqué que ma relation avec notre petit bonhomme est bcp plus sereine depuis que j'essaie d'être authentique même si parfois, c'est dur ... mais tellement plus vrai :o)))

Phoebe 18/02/2006 10:22

Je prends le courage ;)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents