Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Tout se joue-t-il vraiment avant six ans ?

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 28 Février 2006, 07:22am

Catégories : #Elever son enfant autrement

Quand Claire est née, j'ai commencé à animer un groupe d'écoute des émotions avec beaucoup d'espérance sur les résultats qu'un tel travail pouvait amener. J'étais enrage contre de tels ouvrages si pessimistes qui faisaient croire aux parents que rien n'était rattrapable en définitive, tout était donc foutu s'ils n'avaient pas réagit avant la sixième année ?
Je me suis employée à dire le contraire, la co écoute m'y aidait, tant je voyais de changements chez les personnes qui la pratiquaient. Je suis devenue optimiste et j'ai gardé cette vision des choses, mais j'ai compris avec le temps que je devais mettre un bémol à mes perspectives. Les souffrance in utéro, les blessures des premières années semblent inscrites, gravées en profondeur et il est très difficile de les atteindre. Avec de la persévérance on y arrive, mais c'est très long et un peu désespérant, il faut travailler, s'accrocher, ne pas cesser de creuser la technique de travail que l'on a choisit, quelle qu'elle soit. Si vous êtes anglophones jetez donc un  oeil là.
Aujourd'hui je dirais plutôt, tout est rattrapable mais cela vous prendra beaucoup de temps et d'énergie, y compris pour les enfants avec lesquels vous n'avez pas fait les mêmes prises de conscience, vos aînés le plus souvent.
Il va vous falloir leur donner avec assiduité tout  ce qu'ils n'ont pas eu, vous appliquer à les aimer à être proche physiquement d'eux, comme vous l'avez été lorsqu'ils étaient bébés. Il va vous falloir prendre le temps que vous n'avez pas pris au moment de leur naissance, pour ma part j'ai repris le boulot deux mois et demi après la venue au monde de ma fille aînée, et je pense que cela lui a appris de manière définitive un shéma d'attachement où figure la séparation. Je ne sais pas si le  fait de l'avoir déscolarisée quelques années plus tard a changé cela.
J'ignore si j'ai réussi à réparer !
J'insiste aujourd'hui sur l'information qui doit circuler auprès de nous, les parents, une information complète qui nous permettra de prendre de vraies décisions. Voilà un lien transmis par Blandine Poitel que j'ai trouvé sur Parents Concients, cet article pour encouragera peut-être à être proche dès aujourd'hui de votre petit. Et n'oubliez pas que pour vous aussi les six premières années sont fondamentales. C'est à ce moment-là que nous sommes bousculés, que nous nous posons beaucoup de questions, que tout notre passé d'enfant nous retombe dessus, comme si on avait ouvert un placard mal rangé : c'est la dégringolade !
Nous découvrons ce qu'est le rôle de parents, ou plutôt nous découvrons que nous sommes devenus parents sans trop savoir à quoi il fallait  s'engager en définitive. C'est un immense bouleversement, mais nous le vivons avec courage, et le plus souvent nous ne le regrettons pas !
ce qui ne veut pas dire que nous n'avons pas besoin de soutien...
Bonne journée.
Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

La Mère Joie 19/11/2009 16:10


Si je peux me permettre, je vous conseille "Des idées reçues en psychologie" de John Kagan qui déconstruit dans une approche épistémologique cette idée que tout se joue dans la petite enfance.


Céline Piroddi 12/11/2009 14:14


Bonjour,

Je suis assez effrayé de lire que tout se joue avant 6 ans.
Maman de 3 enfants que j'ai porté et allaité longtemps, je suis toujours sidéré de voir que ce genre d'idée à la vie dure.

Dabors parce que comme vous le soulignez si bien ça met la pression pour dresser son enfant avant ses 6 ans. Comme si la méthode importait peu, seul le rédultat compte.Et voila comment on
justifie les corrections et les brimades qui pleuvent. 

Ensuite parce que je ne suis pas seulement une maman ordinaire.
mon petit garçon de 3 ans souffre d'un handicap mental suite à une maladie neurologique.Concrètement c'est un enfant très différent qui nous demande de nous adapter sans cesse.Qui nous a apprit la
patience et la tolérance.
Nous posons des limites sans avoir besoin de recourir à la menace et au chantage.Nous avançons un jour après l'autre en nous donnat du temps, sans ma pression de l'échéance.

J'aime à penser que rien n'est joué avant 6 ans pour les enfants ordinaires et encore plus pour les extraordinaires...

je ne sais pas si mon message aura trouvé sa place, j'aimerai qu'une rebrique soit ouverte pour les parents d'enfants différents.

Céline PIRODDI


wasplili 29/08/2009 08:50

J'ai l'impression que cette phrase "tout se joue avant 6 ans" est dangereuse, car il est possible que c'est aussi cela qui amène les parents à frapper pour "dresser" leur enfants. En effet, si rien n'est fait pour emmener son enfant dans le droit chemin avant 6 ans, impossible de le récupérer après!Je crois qu'une phrase du type "toutes les émotions vécues dans les 6 premières années sont primordiales pour le développement de la future femme ou du futur homme"....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents