Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Le bordel de ma copine !

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 21 Mars 2006, 06:52am

Catégories : #Au fil des jours

J'ai passé cinq jours chez ma soeur spirituelle, "mon dieu, quel bazar" (là je cite une mère qui était venue chez moi,  j'avais passé plusieurs heures à ranger avant sa venue lol !).

C'est pire chez ma soeur que chez moi quand même, quoi ? Vous en doutez ? Vous êtes déjà venus chez moi... Vous avez raison, on a quand même plus de mal à voir son propre foutoir, on s'y habitue, on y est presque attaché, on ne le voit plus...

D'accord, je ne suis ni organisée, ni ordonnée ! Elle non plus et ça me rassure.

Cette fois-ci j'ai fait un constat intéressant chez mon amie. J'ai remarqué que notre bazar est très différent. Elle garde tout, partout et dans tous les coins, il y a des objets cassés, en panne, en attente de réparation.

ça fait un bail qu'on se connait avec ma presque soeur et j'ai eu le temps d'être agacée intérieurement par ses trucs de conservation qui bloque en définitive toute tentative de rangement. J'ai traversé une période d'indifférence, et puis là j'ai réfléchis, et j'en ai tiré quelque chose de très intéressant pour nous les parents.

J'avais déjà remarqué que les familles chez lesquelles tout est nickel on a du mal à accepter l'imprévu, les visites des copains qui viennent avec leurs enfants qui mettent le bazar partout par exemple, les coups de fil des copines en pleurs qui demandent deux heures d'attention, la liste pourrait s'avérer longue...

Quand on est organisé et que tout est planifié on suit le plan, alors que le bordélique désorganisé a une forte tendance à suivre les êtres et à se laisser déborder d'ailleurs parfois par sa tendance au papillonage, art dans lequel il excelle ! C'est un papillon le désorganisé, jolie image n'est-ce pas, il butine les fleurs une à une, et il meurt lol...

S'il y a un juste milieu ma soeur et moi, nous avons beaucoup de mal à le trouver.

L'autre chose, celle que j'ai trouvée lors de ma dernière visite chez elle, c'est que tous ces objets qui traînent en attente de rénovation, ils en apprennent beaucoup à ses enfants. Ils sauront réparer, cela ne fait aucun doute pour moi. Ils connaitront l'aspect technique de certains objets parce qu'ils s'y seront confrontés. Ils auront vu leur mère se décarcasser pour tenter d'ajouter un ventilateur à une colonne d'ordi alors que ce dernier n'a pas de système de fixation. Et oui en plus elle aime la difficulté ma soeur ! Ce n'est pas au premier obstacle qu'elle va baisser les bras !

ça aussi c'est une école, le voir, l'observer, le sentir, le comprendre, savoir qu'on peut mais qu'il y a des obstacles et que ce n'est pas pour autant que l'on doit se décourager. C'est si important dans la vie d'une personne.

Sans compter qu'aujourd'hui ça a un côté écologique très important, ne pas jeter mais réparer. J'ai une grande admiration pour les femmes qui savent se confronter à l'ensemble des objets qui les entourent (et j'en profite pour rendre hommage à celle qui m'a un jour conduite dans sa voiture qui démarrait à l'aide d'un simple interrupteur qu'elle avait elle-même installé), moi je me contente souvent de demander à mon compagnon (attitude des plus sexistes, je sais, je sais, mais que faire !!!) qui n'en sait pas plus que moi !

Je trouve aussi très important de transmettre cette forme de message à nos enfants, tout est réparable, et réutilisable, et en plus on apprend beaucoup avec ce style de réflexe.

Autres idées, images, qui me viennent à l'esprit : je connais un père qui ouvre systématiquement avec ses enfants les objets en  panne, pour les observer, les bidouiller, du coup c'est un peu pédagogique, c'est une idée à récupérer en tout cas. On peut y ajouter celle de réparer l'objet, chercher à lui donner une deuxième vie. Là on y ajoute un véritable objectif pour la famille.

Garder, réparer, je vais travailler le sujet pour notre famille !

 

Catherine Dumonteil Kremer



Commenter cet article

Sylvie Morel 22/03/2006 18:58

Catherine,
moi aussi je suis plutôt tendance bordélique, je ne suis pas sûre que ce soit par choix et plaisir mais par réaction, pour plaire à mon père et déplaire à ma mère. Je me suis sentie un peu mal l'aise à la lecture de cet article. Je trouve un caricatural et enfermant le lien les bordéliques sont plus ceci, cela et les gens ordrés plus ceci,cela, avec derrière un message les ordrés manquent de vie et de joie, pour mon père à on pouvait rajouter sont fadasses et pour une femme triste au lit. Voilà l'image qu'il m'a renvoyée de sa femme et de ma mère contrairement à sa deuxième maîtresse qui elle était créative et désordrée. Cette image n'a fait que renforcé le dédain que je portais un temps à ma mère et en ce qui la concerne sa mauvaise image d'elle-même et m'a amenée par réaction a développer un sens du bordel voire de la saleté qui ne correspond pas vraiment à ce dont j'ai besoin et ne me rends ni plus créative, ni plus sociable.
Bises
Sylvie Morel

Maman Bulle 22/03/2006 12:33

J'étais une bordélique "dressée" par deux maniaques, enfin surtout un qui enquiquinait tout le monde...Mon homme très bordélique m'a soigné un peu : nous avons trouvé un juste milieu. Ma fille m'a guérit entièrement : les jouets sont partout dans la maison, le linge en tas dans une chambre etc et ça ne me dérange plus. Ma maison est vivante. Et puis : "les personnes avant les choses" N'est ce pas ?Chez nous aussi, pas mal d'objet, d'outils etc : nous sommes en travaux et faisons tout nous même ;) + système D et récup...

Aurélie 22/03/2006 11:16

Donner une deuxième vie aux objets, voilà  qui me plait !
Je suis toujours sidérée quand je vois ce que les gens jettent dans la rue les jours des monstres ! Des objets parfois à peine abîmer
D'un autre côté, quand on a besoin ça peut aussi être pratique, récuperer des objets, les réparer et c'est reparti pour une nouvelle vie !
Pour le premier anniversaire de ma fille, (avec toute la famille), on a ainsi pu faire une rallonge à notre table et récuperer des chaises pour tout le monde ! quelques vis et un peu d'astuce ont suffit !
Récuperer, ça peut aussi vouloir dire, penser aux autres au moment ou on jette quelquechose, demander autour de soi si personne n'a besoin ou le porter chez Emmaus ou d'autre assoc qui récupèrent et réparent même ce qui nous semble parfois irréparable !
Et puis, c'est parfois intéressant d'imaginer que nos objets ont eu une vie avant d'arriver chez nous !

Marie Gabrielle 21/03/2006 13:36

Quel magnifique éloge du bordel et du manque d'organisation... Quoique... Chez moi, c'est un bordel ORGANISE!!! Oui ma bonne dame!!!!
Et je me retrouve parfaitement dans ta description du bordélique. J'adore quand les gens débarquent chez moi à l'improviste, quand on décide d'un coup de tête d'aller se ballader, quand on sort des sentiers battus... Quand la vie n'est pas monotone...
Un bordélique, ça vit! Ma maison vit... Les duplos poussent sur le tapis du salon entre les verres en plastique et les poupées Barbies... Les DVD déménagent régulièrement de leur boite-appartement.... Ce qui nous permet de faire régulièrement des chasse au trésor... (D'ailleurs, on a joué à cahce-cache avec le DVD de "Piège de Cristal" et on n'arrive pas à le retrouver.... Gloupsssssssss)
Ca me déculpabilise de mon bordel.
Oui, je suis BORDELIQUE! Et j'en suis fière!!!!!
Marie-Gabrielle

Corinne 21/03/2006 11:45

C'est un éclairage intéressant que vous nous proposez. Chez nous c'est aussi le désordre plus ou moins. J'essaie de ranger régulièrement, c'est à dire rassembler les trucs qui traînent de même catégorie, mettre hors de portée des petits doigts les trucs dangereux. Faire en sorte que ça ne soit tout de même pas trop envahissant. Je n'avais jamais fait le paralléle avec la capacité à laisser de la place à l'imprévu. C'est vrai que j'adore recevoir les amis avec leurs enfants et que les dits enfants ne soient pas contraints à rester sagement assis...J4aime que les enfants soient "dynamiques". Et, il y a rarement des dégats. Une maison avec du désordre c'est une maison qui vit.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents