Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Un rituel apaisant

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 11 Août 2006, 08:00am

Catégories : #Au fil des jours

ça fait très longtemps que je n'ai pas écrit, je me rattrape !

Vous savez ou pas, qu'une de mes amies proches attend un bébé pour la fin du mois d'aout, et cela fait longtemps que nous avions mes filles et moi décidé d'organiser en son honneur un rituel pour célébrer son état !

Le temps passant très vite, les journées et leurs frustrantes vingt quatre heures s'écoulant à une allure folle, je me suis rendue compte que nous ne pourrions guère vivre cette fête comme cela pourrait se faire, entre femmes... Nous avions bien trop peu de temps, démobilisées par les vacances, voici ce que nous avons fait :

J'avais commandé il y a deux ou trois mois du henné 100 pour cent henné aux états unis , sur ce site : http://www.earthhenna.com/

(Si vous avez des idées pour trouver du henné pur, non mélangé aux nombreuses cochonneries dont on parle beaucoup en ce moment, les commentaires son ouverts.)

Je souhaitais lui faire un tatouage au henné sur le ventre.

Le but du rituel étant de la mettre au centre de la "chouchouter" de manière à ce qu'elle se sente aimée, appréciée, accueillie, célébrée aussi dans son état de femme enceinte.

Et puis nous voulions aussi un bellycast, une de mes amies m'en avait parlé et m'avait donné rapidement les consignes par internet. Qu'est-ce qu'un bellycast : un moulage de platre du ventre et des seins de la mère concernée.

Nous nous sommes procurées des bandes de platre à prise rapide dans la première pharmacie venue, (il me semble que c'est beaucoup moins cher que les bandes vendues dans les magasins de travaux manuels, et c'est aussi plus adapté car plus large), nous avons trouvé trois bandes de 2 m par 15 cm pour deux d'entre elles, et par 20 cm pour la dernière. Il nous a manqué un morceau de 50 cm environ.

Puis nous avons acheté des petits présents, Claire avait acheté une paire de boucles d'oreille en forme de spirale, Coline avait choisi de fabriquer un bracelet avec de très jolies perles, pour ma part j'avais choisi un petit bracelet et un livre contenant des photos symbolisant les relations entre humains.

 

Le jour venu, je me sentais bizarre, comment cela allait-il se passer ? Après tout je n'avais jamais vécu une telle expérience, je me sentais un peu maladroite et en dehors de l'évènement... J'avais la volonté de le vivre, le désir, pour mon amie, et en même temps une espèce de réticence : comment elle même va-t-elle le recevoir ? Est-ce qu'elle va comprendre ou sentir quelque chose, est-ce que nous ne sommes pas trop à côté de la plaque avec notre mode de vie ? Est-ce que je suis suffisament centrée pour être là avec elle, et pas dans les dix mille trucs que j'ai à faire ?

 

J'aime beaucoup l'idée de marquer certaines étapes de la vie par des fêtes où le but est de donner de l'attention à la personne par divers moyens, je trouve que  notre famille manque de cela et j'ai l'intention de développer cette idée-là pour nous, mais dans les faits je me sentais presque mal à l'aise. Etait-ce la dimension spirituelle ? C'est à creuser en tout cas.

 

J'ai été étonnée par l'attitude de Coline qui a tout bonnement pris en charge d'une manière très naturelle la mise en oeuvre de cette petite fête. Elle nous a préparé un coin intime, avec un grand tapis au sol, des coussins où elle avait soigneusement disposé de jolis paréos de couleur, il y a avit des bougies qu'elle avait éclairé en ayant soin de fermer les volets, elle avait installé un magnifique rideau pour fermer l'espace destiné à notre amie.

 

Avec ce décor je me suis sentie tout de suite dans une ambiance très particulière. Nous étions trois finalement, mes deux autres filles étant prise ailleurs. Nous avons commencé par un petit cercle de parole, où chacune d'entre nous a émis à haute voix deux souhaits : un pour la naissance et un pour le bébé à venir, nous nous tenions les mains.

 

Puis nous avons offert nos petits cadeaux...J'ai préparé la baignoire de notre salle de bain en disposant au fond des oreillers recouvert d'un drap de bain, G s'installe, s'allonge même, et c'est parti pour le bellycast. Nous avions préparé un saladier d'eau tiède assez large pour pouvoir y tremper les bandes de platre. Après avoir déballé ces dernières nous les avons coupé à la dimension voulue, en les positionnant sur le ventre (sans les mouiller bien sûr), et en sachant que nous voulions superposer deux couches de platre pour avoir un moulage assez solide. Ensuite nous avons demandé à G de se pommader le ventre de vaseline, il faut en mettre partout où le platre va être posé une bonne couche, sans oublier les côtés.

 

Une fois toutes nos bandes coupées, Coline et moi avons successivement mouillé les bandes de platre et nous les avons appliquées en prenant bien soin de les lisser après application. Il est important de les mouiller rapidement et de les positionner tout aussi vite, puis on lisse et on place une autre bande en la superposant un minimum à la précédente et on fait comme cela deux couches. Une fois le travail terminé, on laisse poser une dizaine de minutes, et on peut démouler et laisser sécher, le moulage est encore fragile, il doit sécher à mon avis quelques heures avant de pouvoir être manipulé. Pour la suite, mon amie doit se doucher, en effet la vaseline pourrait empêcher le taouage au henné de marquer suffisament sa peau.

 

Pendant ce temps le mélange eau-thé noir-henné attendait son heure, il faut le préparer deux heures à l'avance. Coline s'était entrainée à faire des dessins qui pourraient servir de taouage et en avait préparé un pour ce jour-là. Elle a demandé à notre amie son accord et s'est lancée dans la confection d' un assez grand taouage au henné qui avait pour centre un magnifique nombril !

 

Je ne saurai dire combien de temps ce travail a duré, pendant ce temps je massais les pieds et les mains de mon amie, je sentais beaucoup d'affection pour elle, le temps s'était arrété, j'étais bien centrée, concentrée sur elle et sur mon propre ressenti.

 

Le rituel a fait ce travail d'apaisement un peu magique, j'ai laissé aller, laissé faire, les choses se présentant naturellement l'une après l'autre.

 

J'oubliais de dire que les enfants de G étaient là, ils n'ont nullement gêné le déroulement du rituel au contraire ! C'est un  peu comme si cette ambiance inhabituelle ralentissait leur rythme de bambin. Après le tatouage, Coline a massé le visage de G et nous avons cloturé la fête en dégustant un couscous assis sur le tapis au sol...

 

Je ne sais pas si cela vous inspire mais c'était vraiment un bon moment pour nous, riche de paix d'amour, de calme.

 

J'ajoute deux bricoles pratiques, avant de dessiner le taouage, on peut appliquer un peu d'huile essentielle d'eucalyptus, nous avons utilisé un flacon spécial puni d'un embout très fin pour dessiner, mais certaines personnes prennent une seringue sans aiguille, à priori ça semble beaucoup moins pratique. Le fait de mélanger longtemps à l'avance le henné évite les grumeaux, c'est très important. Au cours du travail, pensez à avoir des cotons tiges et de l'eau tiède pour effacer les éventuelles erreurs, ça s'efface très bien.

 

Il faut le laisser poser six heures, ne pas chercher à enlever les surplus de henné, mettre un peu d'huile d'olive le lendemain dessus pour l'entretenir et le résultat est très chouette.

 

 

 

Alors qu'est-ce que vous en pensez ?

 

Bonne journée.

 

Catherine Dumonteil Kremer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

arca 02/05/2007 23:32

Bonjour,Merci pour ce témoignage, je suis moi même tatoueuse au henné et le fait de décorer le ventre d'une femme enciente prend tout de suite une autre forme que de décorer les mains. Il y a toute un rituel et une symbolique, c'est un moment privilégiée pour la future maman.Je cherche d'ailleurs des femmes enceintes qui voudraient servir de modéles gratuitement, si cel vous intéresse, visitez mon site http://arcagraphie.free.fr/sitehennaPour le henné, je l'importe directement d'Inde pour avoir la meilleure qualité possible car malheureusement, le henné que l'on trouve en épicerie est souvent de mauvaise qualité ou il a été mal stocké et donne une couleur pâle.

carda mom 21/08/2006 11:25

Merci pour nous avont conté ce rituel entre femmes. Vous y avez très bien décrit la magie de ce moment, cette "communion" entre vous et cet atmosphèresi particulière. J'ai noté un petit lapsus (faute de frappe?) qui m'a bien fait rire : "nous avons utilisé un flacon spécial puni d'un embout très fin" Je suis actuellement en train de lire votre livre Poser des limites à son enfant et le respecter justement ;-)))) Concernant le henné on en trouve chez Alterafrica (du 100% naturel) http://secure.oxatis.com/PBSCCatalog.asp?SN=alterafrica&PGFLngID=0&CatID=54933Merci encore :-)

Virginie Saubié 17/08/2006 11:45

J'aime beaucoup l'idée des rituels, celui-ci, et celui des premières règles dont tu avais déjà parlé.  L'idée fait son chemin dans ma tête, pour m'approprier tout cela. Je pense également que les rituels sont très importants, que l'on n'en a plus, et qu'il faut trouver le moyen d'en enrichir les grands moments de notre vie.
Merci Catherine pour ces idées.

Françoise 13/08/2006 21:38

A mon tour de remercier puisque ce post est arrivé parfaitement à propos et m'a permis de vivre un moment très particulier dans ces tout derniers jours de grossesse. Merci Catherine d'avoir fait ce post "just in time". Merci Ingrid d'avoir saisi la balle au bond.
J'ai hate d'accrocher le "belly cast" dans notre chambre comme trace de cette grossesse
 
Françoise

Ingrid+7 13/08/2006 21:08

Merci beaucoup Catherine pour ce récit. Il m'a permis de proposer à une amie de réaliser un bellycast très peu de temps avant la naissance de son bébé... attendu la semaine dernière... Nous venons de passer une après-midi très paisible. Que c'est beau, une maman plus qu'à terme!
Je crois bien que je récidiverai ... un grand nombre de fois !!!
Bises
Ingrid+7

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents