Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Aimer ce qui est

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 26 Novembre 2006, 09:45am

Catégories : #Je lis - j'écoute

C'est ML qui m'a parlé de cet ouvrage, et comme cela faisait un moment que nous nous interrogions sur le fait d'avoir des enfants et d'être "éveillé", nous voilà satisfaites...

Enfin presque ! Je garde pour ma part les pieds sur terre, et je me pose toujours des questions quand on me parle d'éveil (au sens spirituel du terme). En tout cas, ce que j'ai remarqué c'est qu'apparemment on n'accède pas à l'éveil quand on a des enfants.

Tout comme les grands pédagogues,  les "éveillés" ne semblent pas s'être beaucoup frottés à "leurs" enfants. J'attends cependant vos commentaires qui ajoutent souvent des éléments d'informations intéressants. Attention, je commence à vous connaitre, je n'ai pas dit que les grands pédagogues n'ont pas eu d'enfants, j'ai dit qu'ils ne s'y sont pas frottés, ils se sont peu occupés de leurs propres enfants. Pourtant tous ces auteurs ou maîtres spirituels se sont exprimés sur le sujet de l'éducation.

Katie Byron elle, a des enfants, et ce qu'elle en dit me pousse à croire qu'elle est poussée par la pratique bien plus que par la théorie.

Ecoutez plutôt :"Notre partenaires, nos enfants, et nos parents sont les mentors les plus éloquents que l'on puisse espérer. Ils nous dévoileront encore et encore, les vérités que nous ne souhaitons pas voir, et ce jusqu'à ce que nous les saisissions."

"Les gens me demandent souvent si j'adhérais à une religion quelconque avant 1986, je leur réponds : Oui au culte "mes enfants devraient ramasser leurs chaussettes."

"La réalité était que, jour après jour, mes enfants laissaient traîner leurs chaussettes partout, malgré toutes ces années passés à prêcher, à les harceler, à les punir. J'ai pris conscience que si je ne voulais pas de cela par terre, c'était moi qui devait les ramasser. Mes enfants filaient le bonheur parfait avec leurs bas semés ça et là. A qui cela posait-il pb ? à moi. C'était mes idées à propos des chaussettes par terre qui me compliquaient la vie, pas les chaussettes en soi."

Katie explique alors que le jour où elle a ramassé elle-même les chaussettes avec plaisir ses enfants se sont mis à suivre.

J'aime beaucoup cette manière de voir le lâcher prise, ça semble simple n'est-ce pas ? C'est la base de mon travail de parent, travailler sur moi pour lâcher les attentes, les lâcher complètement. Le travail commence en moi, ce n'est pas facile, je crois que ça l'est beaucoup moins que ce que Katie prétend. D'ailleurs je ne la rejoins pas sur l'ensemble de son livre. Mais si vous y trouvez de l'aide, tant mieux...

Elle évoque des notions connues qu' elle a rebaptisées, elle part à la recherche des projections en pratiquant des "inversions", se demande à qui est le pb à sa façon, se connecte à la réalité pas à des conceptions de la réalité, ou à des conditionnements. Elle nous invite à investiguer nos pensées, nos ressentis !

Un livre qui ne manque pas d'intérêt pour tous les adpetes de la secte de ceux qui veulent que les enfants ramassent leurs chaussettes ;-)))))

Catherine Dumonteil Kremer

 

 

 

Commenter cet article

Beatrice 06/12/2006 19:39

un livre à lire à propos de trouver l'éveil avec des enfants (mais en anglais, désolée):
Everyday Blessings: The Inner Work of Mindful Parenting de Jon et Myla Kabat-Zinn
 
 
 

Nymue, Eveilleuse Créative 28/11/2006 13:10

Je crois que la technique du ramassage de chaussette est moins efficace sur les plus âgés lolJ'adhère totalement au travail du lâcher-prise, partir de soi pour favoriser le changement en soi et autour de soi, avec tous les imprévus de la vie.

catherine malherbe 26/11/2006 22:16

Catherine, c’est bien je viens de comprendre que je pouvais répondre sur ton blog, parce  que tu le suggères dans ton texte !

 

Sur la carte de naissance d’Ori, a 7 mois, j’ai écrit : « ….Guide à suivre et Maître à écouter pour que nous, tes parents, nous grandissions… » C’est dire si je suis convaincue par les propos de l’auteure
Ori en naissant m’a ouvert à la spiritualité dont le sens est pour moi « 
la Joie
de vivre cette vie » c’est difficile oui (avec les réflexes du passé)  peut-être suffit-il que je m’en souvienne plusieurs fois par jour, quand je crie ou que je ne suis pas contente !
En fait crier, faire la tête, reprocher, juger, me plaindre, avoir un ton terne…..avoir des pensées négatives…sont pour moi des indicateurs que je ne suis pas dans cette joie et que si je veux je peux changer mon état, si ça c’est possible en me regardant avec humour et bienveillance.
Et effectivement si je veux qu’Ori mange des fruits il suffit que j’en mange devant lui AVEC PLAISIR, qu’il ait le goût de ranger ( il n’a que 3ans pas encore et demi !) que je range devant lui AVEC PLAISIR
Les enfants connaissent le chemin du bonheur et ne savent pas encore obéir aux ordres, peut-être suffit-il de les suivre !!!

 

J’en profite pour te dire que nous créons une association dans le cadre de la parentalité non violente à Cayenne  et que nous serions très heureux d’avoir le soutien de
la Maison
de l’Enfant !
A bientôt

Catherine Dumonteil Kremer 27/11/2006 08:08

Tu es bienvenue, mais si je ne t'ai pas contactée c'est que je n'arrive plus à m'y mettre...
Bises
 

isabelle huiban 26/11/2006 20:31

Pour ma part je crois aussi que qd on a des enfants et que l'on essaie d'être des parents conscients on ne peut pas accéder à l'éveil, ni pratiquer pour y accéder. Où trouver les heures hebdomadaires pour la méditation et la prière, comment jeûner, faire des retraites. Enfin ce sont des expériences que je ne peux vivre et qui pourtant seraint nécessaire à mon Eveil. Mais pourtant je n'ai pas l'impression de ne pas évoluer au contact de mes enfants : ils m'apprennent d'autres choses que certains (es) religions ou mouvements spirituels enseignent aussi : vivre l'instant présent, le lâcher prise, la joie, l'Amour...Tous les sages éveillés dont j'ai lus la vie, des femmes comme Mâ annanda en Inde ou des hommes comme théodore Monod en France, theilard de Chardin n'ont jms vécu au quotidien avec leur enfants : le voyage et le non attachement est ce que j'ai retenu d'eux !Mais peut être avez vous des histoires de sages hommes ou femmes connus ou non qui ont réussit ?Isabelle, maman d'adèle et d'un petit garçon à naitre44

Catherine Dumonteil Kremer 27/11/2006 08:15

Je ne sais pas ce qu'est l'éveil en fait, je suppose qu'on est éveillé quand on pleinement conscient, qu'on ne réagit plus, qu'on accueille, enfin je suppose...
Pour ce qui est de Katie Byron elle raconte que ce changement s'est fait alors qu'elle faisait une espèce de cure de réadaptation. En tout cas je partage son point de vue sur les enfants, ce sont eux nos guides inconscients, ils appuient où nous avons mal, jusqu'à ce que nous saisissions le problème à bras de corps !
Bises à toi Isabelle.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents