Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Faire autrement, tout un programme !

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 12 Février 2007, 16:29pm

Catégories : #Elever son enfant autrement

A ceux qui apparemment se sont sentis blessés, et culpabilisés par mon précédent post, j'aimerais dire que faire autrement ne s'improvise pas, c'est un long processus où entre travail sur soi, remise en question, lectures, informations diverses, écoute de son enfant, on trouve d'autres solutions.

On peut faire autrement, j'ai trois filles, j'ai été enseignante dans les quartiers nord de Marseille, j'ai traversé des moments très difficiles à ce sujet. Et je vous le confirme, mais je crois pour reprendre l'expression du dernier commentaire formulé que c'est aussi compliqué qu'un cours de japonais. J'ai d'ailleurs aimé l'expression ! Faire sans punitions, ni fessées, peut sembler de prime abord impossible, mais quand on commence à y réfléchir, à se poser la simple question : Comment pourrais-je faire sans ces anciens systèmes qui refont surface parce que je n'ai connu que cela enfant ? On trouve des réponses, je suis toujours très étonnée de voir que les parents lorsqu'ils se posent ce genre de questions, y réfléchissent ensemble, trouvent des réponses très intéressantes en dehors de toute attitude punitive.

Chaque situation de pose de limites est unique, et demande qu'on la creuse, qu'on y passe du temps. Je ne veux absolument pas me lancer dans un article qui vous donnerait des solutions toute faites, j'ai écrit sur la question un tout petit livre, empruntez-le s'il ne vous parait pas utile de l'acheter, et voyez si les astuces qui s'y trouvent sont intéressantes pour votre famille. Vous en trouverez d'autres !

Quand j'ai appris que je pouvais poser les limites autrement à mes enfants, je l'ai fait, j'ai fait des expériences, j'ai été contente de ne plus être moi même un tyran. Un peu de bon sens, je crois que les parents en ont beaucoup, fait avancer considérablement, mais je crois que ce bon sens que nous avons tous en nous est un peu endormie. Il nous faut le réveiller !

Mon but n'est pas de culpabiliser les parents, mais plutôt de les soutenir, de les aider à ouvrir les yeux sur l'oppression qu'ils ont subi enfants, et qu'ils font subir à leurs enfants, il n'y a pas de coupables, la violence se transmet de génération en génération. On peut culpabiliser pendant un temps, j'ai aussi traversé cette étape, mais ensuite il y a le temps de l'action positive, qui régénère, où on se redécouvre soi même, c'est le cadeau que nous font nos enfants !

Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

ktrine et p'titloulou 12/02/2007 22:23

AH oui c'est difficile, quand effectivement on a été élevé dans l'idée de récompense et de punition et que l'on a subi autant de moments d'injustices, et de brimades,mais rien n'empèche de penser et de concrétiser d'autres alternatives , et de se remettre en question. Mais c'est parfois compliqué, et en même temps bénéfique pour tous.

noemie 12/02/2007 21:01

cela me rappelle ma lecture de Neill, quand les enfants se font juger au tribunal des enfants... en particulier un enfant qui ne cesse d'emprunter les vélos des autres... lorsque son jugement arrive, je me dis "vont-ils le punir??" et le verdict tombe: les enfants de toute l'école doivent participer à l'achat d'un nouveau vélo pour l'enfant! voilà comment on peut tout à coup renverser une situation en réfléchissant au problème de fond, sans se préciter sur les 1/10ème de l'iceberg que l'on voit au premier abord! Gros travail complexe, quand il faut s'arrêter pour dénouer les réflexes ancrés dans le corps!

Anne-Marie 12/02/2007 18:01

Et peu à peu le radeau fétu de paille devient une barque en bambou puis un solide voilier puis un navire insubmersible, qui traverse la, que dis-je, les tempêtes, sans chavirer parce que l'amour et la conviction sont tellement forts que rien ne peut l'abattre. Oui c'est difficile, oui le chemin est long, non il n'y a jamais de solutions toutes faites, que des exemples (en positif ou en négatif) dont on peut extraire son propre fonctionnement. Moi je ne te remercierais jamais assez Catherine pour tes mots qui m'ont aidée à trouver en moi et m'aident encore souvent. Je n'ai jamais lu de conseils de ta part et pourtant, il y a trois an et demi, j'étais en intense demande, lol. J'aurais vraiment aimé avoir le mode d'emploi. Heureusement, il n'existe pas, et nous construisons donc , avec le père de mes enfants, embarqué de force dans l'aventure, le bateau de l'amour et du respect et de la difficile non violence éducative au quotidien, éternelle remise en question. Que d'années encore de questionnements et de difficultés à affronter en perspective. Quel bonheur, la vie quoi!!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents