Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Parentalité Positive au quotidien

Articles, idées, astuces de la pionnière de la parentalité positive en France, Catherine Dumonteil Kremer

Histoire d'un petit garçon qui en avait assez de rater ses dictées

Ce n'est pas plus tard qu'avant hier qu'on me l'a relatée...
Ce petit garçon d'environ 9 ans, en avait vraiment marre de rater ses autodictées.
Il décida d'y remédier. "Cette fois" se dit-il "je vais travailler si fort à mon nouveau texte, que j'aurais une bonne note..."
Et il fournit des efforts considérables pour atteindre ses objectifs.
Le jour de la fameuse dictée arriva. Je suppose qu'il s'est senti un peu inquiet et en même temps sûr de lui puisqu'il connaissait très bien son texte.
Le soir, une fois rentrée chez lui il annonce à sa maman :"Je suis sûre que je vais avoir une très bonne note".
Le jour où l'enseignante rendit les copies, il était fébrile et attendait avec impatience la sienne.
Et c'était fait, il avait réussi, il n'avait fait aucune erreur, alors pour quelle raison avait-il obtenu un 8 sur 10 ?
... Il avait oublié de souligner le mot "Autodictée"...
Quels sont les messages (plus ou moins visibles) que son enseignante a transmis à ce petit garçon, plein de bonne volonté.
"Ne crois pas que tu vas réussir si facilement", "Ton travail n'est pas parfait selon mes critères", "tu es puni parce-tu n'as pas écouté la consigne", "tu étais focalisé sur l'orthographe, mais ça ne suffisait pas !", "Tu dois respecter toutes les consignes, tu ne peux pas présenter ta copie à ta façon", "je suis là pour traquer tes fautes, pas pour t'encourager lorsque tu fais au mieux"etc.

Bien sûr me direz-vous cette histoire est on ne peut plus banale, l'enseignante croit qu'elle est perfectioniste alors qu'elle détruit la motivation de cet enfant, ses efforts et sa capacité à être autonome. Dans quelques années on lui reprochera de ne pas l'être lorsqu'il posera la question :"il faut que je souligne le titre ?"
Catherine Dumonteil Kremer
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Commenter cet article

sandlo 10/01/2010 12:53


enseignante moi-même j'ai du mal à comprendre sa logique....


Harold 03/12/2009 22:03


Dans mon
enseignement avis de non complètement, et surtout avec les enfants doivent travailler de leurs parents


Lyjazz 27/11/2009 15:45


Et c'est comme ça que mes élèves de 6ème passaient leur temps à me demander s'il fallait souligner, écrire à 2 cm de la marge, mettre le titre en rouge, en vert ou en bleu, etc.
Et qu'ils étaient complètement désarçonnés quand je leur disait que je m'en moquais, que c'était leur problème et pas le mien, du moment que c'était lisible et que j'avais de la place pour annoter
(dans la marge ou en-dessous).
Les priorités des profs ne sont pas toutes au même endroit. Et ne concernent pas l'essentiel.
Dommage.


Valy B. 27/11/2009 15:17


Merci Catherine de nous raconter cette histoire avec ton éclairage ...
Une histoire que nous connaissons bien, somme toute banale, mais nous n'avons pas toujours conscience du poids des "non dits", de ces messages presque subliminaux qui s'inscrivent dans la tête de
nos enfants ...
Beau sujet de réflexion.


Nolwenn56 27/11/2009 14:10


Ca me parle énormément cette histoire.

C'est d'ailleurs typiquement le genre de chose qu'on reproche à mon loulou. Par contre pour le moment, j'ai l'impression que ça lui glisse dessus, j'espère vraiment car pas envie de le voir se
formater.

merci catherine


céline56 27/11/2009 12:33


oh lala ça me fait peur, déja que j'ai du prendre un rendez vous avec l'instit de mon fils de moyenne section. Pour en résumer, lui demander de ne pas lui mettre la pression car il s'en mettait
suffisament...................
Et bien ce n'est que le début de la "grande aventure" de l'école!!!


Morgane 27/11/2009 11:24


Moi aussi, une histoire similaire au lyc... Afficher davantageée... En cours de philosophie on
avait une dissertation à rédiger, je ne me rappelle plus du sujet. J'étais tellement emballée que j'ai fait un devoir dont j'étais très fière de moi. Au moment de rendre les copies, la prof m'a
pris à part à la fin. Emme m'a expliqué que j'avais fait un excellent travail, de type universitaire. Mais que je n'avais pas respecté la consigne car j'en avais fait "trop". Elle a considéré mon
devoir comme hors sujet et j'ai récolté un 7/20.
Moi aussi depuis je ne fais plus aucun effort en dissertation, je suis même devenue "nulle" dans cette technique et rate tous mes concours de la fonction publique pour ça ! J'en veux terriblement à
cette prof, d'autant plus que j'aimais la philo et que je trouvais plutôt ouverte d'esprit.


Christian 27/11/2009 10:07



L'école est un endroit où l'on trouve des gens (les enseignants) comme les autres, comme n'importe où ailleurs, il y en a des bien et des pas bien. A la nuance près qu'ils ont un
pouvoir fou sur nos enfants et tout le temps qu'ils veulent pour l'exercer. Et je m'en veux de ne pas m'orienter vers une merveille alternative pour mon enfant...



ayala 27/11/2009 09:35


Hélas, oui, histoire banale. On en a toutes à raconter des comme ça.
Je soupirais d'aise ce matin après  avoir déposé ma fille à l'école qu'elle fréquente depuis plus d'un an ; dans cette école, on ne ressent pas le côté punitif et empli de censure et de
jugement que j'ai ressenti dans les 4 autres écoles classiques que mes enfants ont fréquenté au cours des 9 ans passé. C'est une école de pédagogie Freinet et les enfants y sont heureux. Je
n'exagère pas. L'accent est mis sur la progression, sur les efforts faits, sur l'initiative, sur le regard que chacun a sur son propre travail. C'est très motivant pour les enfants. J'aimerais tant
que cela soit partout comme ça.... Que peut-on faire ? 
Une autre de mes enfants est en parcours classique et c'est la course aux notes... Epouvantable ! Certains prof créent même des systèmes de bonus aux notes, avec des points en plus ou en moins si
ton apporte des illustrations ou si on n'a pas coloré les titres du cahier... N'importe quoi ! J'enrage ! Misère, misère. Que peut-on faire ?
Bonne journée à toutes et tous et merci Catherine
 


Julie and co 27/11/2009 09:28


Je suis touchée par cette histoire , parce que les auto dictées ça pique toutes les semaines ici. Et je n'ai jamais très bien compris le pourquoi de cet exercice.

Me permets tu de relater cette histoire sur mon propre blog ? ( en citant la provenance bien sûr)

Bonne journée.


Catherine Dumonteil Kremer 27/11/2009 13:22


oui pas de problème si tu mets les références auteur et site.

A bientôt