Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


La tendresse de nos petits

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 8 Octobre 2010, 05:37am

Catégories : #Elever son enfant autrement

J'attends quelques jours pour publier une page de vos trucs de parents débordés, et bien franchement ce sera une référence car des idées, vous en avez beaucoup ;-)))

 

 

Pour quelles raisons les besoins de nos enfants et les notres seraient-ils prioritaires ?  Voici une des premières réponses qui me vient à l'esprit sous la forme d'un texte que vous connaissez peut-être...

tendrepapaNEW.jpg

« Vous ne marcherez pas toujours dans la lumière du soleil avec une
douce petite main se nichant dans chacune des vôtres, ni n’entendrez de
petits pieds trottinant à vos côtés, et de petites voix impatientes posant
des questions et babillant de mille et une choses dans une excitation sans
fin.
Vous ne verrez pas pour longtemps ce visage confiant tourné vers vous
et cherchant votre regard, ni ne sentirez ces petits bras autour de votre cou et les tendres lèvres pressées sur vos joues, ni ne verrez cette petite
forme agenouillée à côté de vous et murmurant des prières d¹enfant dans
votre oreille.
Aimez et gagnez leur amour et comblez-les de tous les trésors de votre
coeur. Remplissez-les journellement de bonheur et partagez avec eux leur
joie et leurs délices innocentes.
Avant même que vous ne vous en rendiez compte, cela sera déjà envolé
ainsi que tous ces avantages pour toujours ».

texte d'Abdu'l-Baha,1895 

 

 

Ce texte m'a toujours fait éprouver plein de sensations et de sentiments différents... Et vous ?

 

Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

justine 27/02/2011 09:41



merci pour ce joli texte... Il me donne envie de pleurer (de joie et de nostalgie des instants déjà passé, de regrets des instants perdus à s'énerver après eux sans raison...)


Il me donne envie de savourer la vie aux côtés de mes deux petits gaçons de 2 ans et demi et 4 mois.


Il me donne envie de faire le troisième!


Je vais l'imprimer et le mettre sur le frigo pour le relire quand ma patience sera moins grande... Et que le découragement guettera...


Merci



Algrid 22/10/2010 15:35



Bonjour Catherine,


ce texte me fait également éprouver des sensations et des sentiments différents. Oui nous ne le verrons plus, oui nous ne l'entendrons plus, oui nous ne le sentirons plus, de ces enfants là que
vous voyons, que nous entendons, que nous sentons aujourd'hui, et de cette manière là précisemment. (peut etre d'autres enfants, peut etre autrement...) je ressens à la lecture de ce texte une
sorte de nostalgie. Je me sens génée d'etre nostalgique de quelque chose qui est là aujourd'hui. Aussi ... je trouve que c'est un beau texte qui rappelle combien chaque moment est précieux, et je
ne veux pas me mettre en tete que bientot ce moment là sera passé, mort. Ce qui m'importe, c'est que là, il est là, ce moment ! Je ne saurais pas le dire mieux qu'Eckhart Tolle : rien ne s'est
jamais passé dans le passé, rien de se passera jamais dans le futur, tout ce passe dans le présent.


Belle fin de journée, Algrid



Isabelle 12/10/2010 15:03



Oh ! que oui !!!


Je n'ai rien vu !


C'est passé... c'est hier !


Souvenirs, sensations encore si présentes qui me laissent (laisseront) toute ma vie des frissons de Bonheurs. 


Avec ce sentiment, jamais épuisé, que c'est terminé, envolé, que ces instants ont été et ne sont, seront plus... 


Parce que c'est Unique ! 


Maintenant, je suis dans ce constat et dans la transformation, l'acceptation (?) dans le ici et maintenant, ce qui m'est offert, de manière différente... le lendemain, le possible aussi, en tous
les cas, le différent.


Merci Catherine d'avoir déniché ce petit bijou !



la belle bleue 09/10/2010 18:28



Ce texte me touche beaucoup. C'est si vrai...


Je vais mettre un lien vers ici.



Titi 09/10/2010 10:39



C'est tellement proche de la remarque que m'a faite mon mari hier soir pendant que nous regardions notre fils de 13 mois dormir...


Il m'a fait remarquer qu'il s'en voulait d'être parfois trop fatigué pour pleinement profiter du temps passé avec son fils parce que, m'a-t-il dit, c'est maintenant que sa vie c'est juste aussi
simple que aimer très fort son papa et sa maman et ne rien demander d'autre. Et effectivement, ça m'a rappelé à quel point je suis toujours émerveillée de tout ce que petit bout nous donne, avec
une confiance absolue, et sans aucun calcul. Je trouve ça tellement bouleversant.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents