Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Le père Noël- Parents Conscients extraits

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 14 Octobre 2010, 06:18am

Catégories : #Elever son enfant autrement

adonew.jpg

 

 

Croire ou pas au père noel, une opinion ?

"... pour moi le fait de croire ou pas au père noel n'a rien à voir avec une opinion, il n'existe pas... Si quelqu'un croit en son existence ici je comprendrais qu'il la transmette à son enfant, mais là c'est très différent, nous sommes un groupe d'adultes qui ne croyons pas plus au père noel depuis longtemps, nous savons qu'il est une fable, et nous faisons ou pas passer ce message à nos enfants. 

Quand ma dernière fille Claire doutait de son existence parce que son institutrice lui disait que le père noel existait bien, j'insistais dans l'autre sens, parce que ce n'est pas une opinion que je donnais, c'était une vérité tangible. Quand je parle à mon enfant de la vie après la mort ou de l'absence de vie après la mort, pour moi je formule une opinion, une croyance. Mais sur le père noel ça n'en est plus une. 
La société est entièrement organisée à cette période pour berner les enfants, et c'est une insulte à la confiance aveugle qu'ils vouent à leurs parents. Je vois ça dans leurs yeux émerveillés quand ils voient ce fameux père noel dans les magasins : est-ce normal de réveiller artificiellement un état pareil ? 
Nos enfants peuvent être émerveillé par un champ de coquelicot, ou un papillon, par des éléments vrais de leur quotidien !
C'est peut-être un peu excessif ce que je raconte, mais en tout cas mes trois filles adorent noel et n'ont jamais entendu parler de père noel (si ce n'est au travers de sa légende), le simple fait d'être ensemble et de faire attention les uns aux autres, de chercher des cadeaux que chacun aime suffit à faire de cette fête quelque chose de sympa. Et puis il y a les décorations, les lumières... C'est un très joli rituel d'hiver.  "
Catherine Dumonteil Kremer

Mentir aux enfants
"Je te rejoins bien là dessus Blandine, et je me rends compte que l'oppression  des enfants est invisible quand il s'agit de leur mentir. C'est une des choses qui me faisait beaucoup souffrir l'incohérence ou les mensonges de mes parents. En tant qu'enfant je crois que l'on s'attend à recevoir beaucoup de bon de la vie, de vraies relations avec des adultes qui n'ont pas peur de la vérité.
Je me rappelle avoir fait un stage de chant familial avec des animateurs qui travaillaient eux avec des tout petits. Ils avaient basé toute une semaine de leur vacances sur un conte, et le dernier jour, dans la forêt, ils avaient déposé des indices qui permettraient aux enfants de croire en l'existence des
personnages du conte.
Ils riaient beaucoup en parlant du fait que cela avait très bien marché, les enfants croyaient en ce qu'ils voyaient, en même temps de l'interrogation et de l'émerveillement qui plannaient dans leur regard, bien franchement si la fée de cendrillon pénétrait ma maison, maintenant c'est ce que j'éprouverai, de
la surprise, est-ce vrai ? Et de l'émerveillement, ça correspond à toute ma culture d'enfant walt disneyisée.
En écoutant les animateurs, au fond de moi il y avait quelque chose de très fort qui se manifestait, j'avais envie de leur dire à quel point les enfants ont besoin d'authenticité, à quel point ils ne sont pas "mignons" mais juste des humains qui se nourrissent de respect, pourquoi leur faire cela ?
Je sais bien que cela va à l'encontre de ce que la plupart d'entre vous ressentent et pensent, et je suis désolée car j'aimerais que vous vous sentiez à l'aise sur la liste. Cela fait des années que nous partageons avec certains d'entre vous et nous avons avancé dans notre réflexion, j'a parfois le sentiment
qu'avec les thérapies, les partages, et les contacts quotidiens avec nos enfants, nos yeux s'ouvrent, et peut-être que nous allons trop loin ! "


Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

Oxymore 13/12/2013 09:27


Bon, ben je vais être la seule à avoir un avis qui diffère.


Pour moi, effectivement il ne s'agit pas de "faire croire au Père noël" de leur mentir, mais de leur raconter une belle histoire.


Il me semble qu'il suffit de ne pas s'acharner à en prouver l'existence mais comme pour les légendes et les contes, leur raconter comme une belle histoire. Les enfants croient que leur nounours
est content de se promener en poussette en plastique ou leur poupée de manger dans la dinette et nous ne venons pas leur dire que c'est faux, que ce ne sont que bouts de tissus et yeux en verre,
non? Nous les laissons y croire. Et bien c'est pareil pour le père noël pour moi.
J'aime celle qui dit "On raconte que le père noël vient..." parce qu'on dirait le début d'une histoire. Il me semble que c'est comme ça que j'ai envie de faire.

Mélanie 09/05/2011 23:42



Tout ceci est très juste et j'adhère totalement et comme il n'est jamais trop tard pour bien faire je pense que je vais aborder la question avec ma fille de 33 mois dès demain et je vais rétablir
la réalité en douceur! Pour son petit frère et bien nous avons la chance qu'il n'ai pas eu la notion du père noël donc il verra Noël avec toute son authenticité! Merci infiniment!



Christine 22/12/2010 23:38



Je me permet de faire un commentaire sur la fin de votre article: qui sait ce qui est trop  loin, ou pas assez loin? Qui pose les limites? Les autres ou nous même? Qui alors a le plus de
légitimité?


Ouvrons les yeux, et si possible, que nos enfants nous suivent dans cette voie! Nous n'irons jamais assez loin. Combien de fois me suis je traité d'idiote car je croyais être allée trop loin dans
mon comportement, et comment après avec le recul je me suis rendu compte que ce "trop loin" ne l'était pas. Il l'était pour quelques uns seulement qui restaient bloqués sur une situation donnée
ou sur une idée et pour qui se remettre en question (ou évoluer, grandir) n'était pas possible sans heurter leur intégrité. Parfois je me compare à une "guerrière" qui déplace les frontières et
même qui fait disparaître ses frontières...D'ailleurs, quelle journée!



Christine 22/12/2010 23:26



Bien d'accord avec toutce qui a été écrit...mais j'ai la même question : comment faire quand on est seule à être convaincue de cela dans son entourage? Et que l'entourage n'a pas envie de
discuter et de remettre ses idées en question?



Blandine 21/10/2010 08:08



Coucou Catherine, plaisir de te lire ...


et agréablement surprise de voir mon prénom !!!


j'espère que tu vas bien !



Catherine Dumonteil Kremer 31/10/2010 13:20



Oui et toi ??? Tu sais que je pense très souvent à toi ! Alors quoi de nouveau ? Ou en es-tu ?


 


Bisous



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents