Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Sans fessée, comment faire ?

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 5 Avril 2007, 06:38am

Catégories : #Elever son enfant autrement

C'est le titre d'un document à diffuser largement autour de vous ! Il a été rédigé pour la Journée de la Non-Violence éducative, (anciennement contre la fessée). La reproduction de ce fascicule est libre à la seule condition qu'il ne soit pas modifié. Vous pouvez le mettre en téléchargement sur vos sites et vos blogs, le faire passer par email, etc.
Vous trouverez une version internet ici


Une version imprimable est disponible là , le résultat pourra être assemblé et plié en un petit livret.

Bonne lecture, et merci à tous ceux qui ont participé à l'élaboration de ce projet !

Catherine Dumonteil Kremer

Commenter cet article

Catherine 21/08/2007 22:22

un peu trop "gentil" tout ça....je vous invite à lire l'article suivant qui rejoint davantage mon point de vue....http://www.yapaka.be/index.php?node_id=704

Catherine 22/08/2007 07:13

Qu'entendez-vous par "Gentil" ?Je suis allée lire votre article, et je suis assez d'accord lorsqu'il est question de soutien aux parents c'est un de mes objectifs principaux, et c'est pour cela que la maison de l'enfant existe : pour aider les parents à accompagner leurs enfants dans le respect."Trop de lois nuit à la loi", pourquoi pas, mais je trouve que la loi nuit surtout à l'humain, qui vit dans la crainte du jugement permanent, de la sanction, c'est la raison pour laquelle s'il existe une loi j'aime autant qu'elle soit  non pénalisante, qu'elle reconnaisse simplement la nocivité des coups sur les enfants que ce soit des fessées,, des tapes, etc... Les coups n'enseignent rien. Il est possible de poser des limites sans frapper un enfant, ce n'est pas un message courant, et nos parents n'en savaient rien, la plupart d'entre nous avons reçu des fessées et en donnent parfois à leur progéniture, entendre que la fessée est nocive les culpabilisent, et ils essaient parfois de se justifier "ce n'est pas si grave" mais pourtant oui c'est assez grave pour un petit de recevoir un coup de la part de la personne qu'il aime le plus au monde. On peut vraiment se passer de ce geste inutile, qui n'est qu'un aveu d'impuissance, de fatigue, d'énervement la plupart du temps, mais qui ne résoud absolument rien.Pourquoi ne pas vouloir perdre la face ? Je suis parent, et je me suis bien des fois trompée, je l'ai reconnue, mes enfants agissent de même, je ne sais pas tout , eux non plus, nous ne sommes qu'humains. Nous essayons de vivre ensemble, et ce n'est pas facile, les parents ont beaucoup de richesses à partager avec leur descendants, dont la fessée ne fait pas partie. Je ne vois pas pourquoi les états européens continueraient à "tolérer" la violence éducative ordinaire. En ce qui concerne les pratiques culturelles qui consiste à frapper plus ou moins un enfant, elles sont toutes aussi néfastes sur le devenir de l'individu, je vous renvoie au livre "La fessée" d'Olivier Maurel, je vous invite sur la liste de discussion yahoo parents conscients, et je vais vous chercher la référence d'un article qui vous intéressera sûrement.Bonne route !Catherine Dumonteil Kremer

Jean-Marie 17/08/2007 23:42

"Comme les Allemands ont obéi à Hitler, les Russes à Staline et les Serbes à Milosevic".Je trouve ces propos choquants et déplacés. Quand on a la prétention de diffuser un document, d'en faire la publicité sur le Net et dans la presse grand public, on fait l'effort de se relire et de réfléchir à ce que l'on écrit. Ou alors on demande à des amis avec suffisamment de conscience politique de le faire. Quelle violence dans le propos. Quite à stigmatiser des groupements de populations, choisissez au moins des exemples français, on en a bcp sous la main, et ne vous défoulez pas sur nos voisins.De plus, votre brochure, qui s'intitule "Sans fessée, comment faire ?", titre-question qui prétend donc proposer des réponses, n'est en fait qu'une liste d'idées vagues, désorganisées, sans rigueur, réflexion ni propositions alternatives.La question m'intéressait bcp, en tant que jeune papa d'un petit garçon. Je vais devoir chercher ailleurs.A noter simplement, la qualité de l'illustration...Sincères salutations

Catherine 18/08/2007 08:15

Jean Marie, Vous avez été choqué semble-t-il par le contenu du tract dont l'auteur n'est autre qu'Alice Miller, je vous renvoie à ces écrits "C'est pour ton bien", "L'enfant sous terreur", "la connaissance interdite", elle a un site et vous pourrez probablement exprimer votre mécontentement.Pour ce qui est du reste du livret étant donné que j'en suis l'auteur je suis à l'écoute de toutes vos critiques, il ne vous convient pas, vous le trouvez "vague, désorganisé, sans rigueur, ni réflexion".Vous allez donc chercher ailleurs ce qui vous manque, quand vous l'aurez trouvé, faites moi signe, tout ce qui se fait dans ce domaine m'intéresse beaucoup.Bonne route avec votre enfant...Catherine

marion 12/07/2007 22:16

bonsoir, j'aimerais beaucoup pouvoir utiliser la bannière de la non violence éducative, comment est-ce possible ?merci d'avance de votre réponse

Catherine 13/07/2007 07:52

Oui tu peux la récupérer sur le site de la maison de l'enfant. lamaisondelenfant.org, c'est l'association qui coordonne la journée de la non violence éducative.Bonne journée.

marion 12/07/2007 21:51

merci, je relaie immédiatement sur mon blog !

Myriam 24/05/2007 12:15

Le message de Jenny tombe à point. Je travaille également sur plusieurs crèches municipales. Je suis psychomotricienne. A l'occassion de la journée contre la violence éducative j'ai diffusé le livret dans une crèche familiale où il a été apprécié par l'équipe éducative. Elle pense s'en servir comme ressource en cas de demande des parents ou des assistantes maternelles. Dans une autre crèche, collective cette fois, je souhaite proposer un atelier de portage en écharpe. Je suis en train de préparer un dépliant reprenant les informations que je donnerai aux parents sur les bienfaits du portage, un pas à pas pour une position et comment faire son écharpe. J'aimerai savoir si je peux utiliser l'illustration de portage de la page 14 en précisant bien sùr la source et l'auteur pour la couverture du dépliant.Je peux vous envoyer la maquette avant que vous donniez une réponse.A bientôtMyriam

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents