Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élever son enfant autrement


Le paradis sur terre ?

Publié par Catherine Dumonteil Kremer sur 31 Octobre 2010, 07:50am

Catégories : #Au fil des jours

 

http://utilidadespublicas.files.wordpress.com/2009/07/021219696-ex00.jpg

 

 

 

Imaginons... Oui imaginons un lieu suffisament spacieux pour accueillir un très grand nombre d'individus...  Une réunion, une sorte de groupe de parole, qui peut s'agrandir à loisir sans que cela ne soit problématique. Miraculeusement les membres peuvent tous s'exprimer en même temps sans pour autant se couper la parole... C'est tout simplement extraordinaire, même s'ils parlent  tous en même temps, ils écoutent individuellement chaque personne. De plus ils ne tiennent aucun compte des conditionnements sociaux, de l'age, de la couleur de peau, de la nationalités, des incapacités permanentes ou temporaires, du sexe, du vêtement etc. des autres. C'est un monde parfait non? Celui où on est capable d'accepter l'autre sans tenir compte de critères pour le moins discriminatoires. 

 

Dans cet immense cercle, on peut se parler à n'importe quelle heure, répondre quand cela nous vient, que les idées surgissent et se bousculent parfois au portillon... On peut partager nos ressources, notre expérience, parler de soi, aller souvent au fond des choses, explorer notre ressenti, sans non plus tenir compte de l'ancienneté de la relation avec les autres membres du groupe. Simplement si on se sent bien, en sécurité, on va peut-être évoquer des difficultés personnelles. Et puis ce cercle on peut y aller sans avoir peur... Toute timidité ou crainte de l'autre a disparu, on s'exprime devant une assemblée parfois énorme (plus de mille personnes quelquefois) sans cette appréhension qui nous tenaille habituellement quand l'opportunité de prendre la parole devant un groupe se présente. Et tenez-vous bien : que l'on soit propre, coiffé, en pyjama, nue, entrain de prendre son petit déjeuner, avec ou sans nos enfants (qui parfois voudraient parler à notre place) n'est aucunement gênant.

 

On créé des liens intimes très forts, que l'on peut cultiver en dehors de la réunion... On a conscience de devenir une force au service de... l'humanité ?? Oui parfois c'est ce que je me dis... Une force qui grandit, une vague de bienveillance qui se communique des uns aux autres avec une puissance quelquefois assez déroutante.C'est si inhabituel, qu'on ne sait pas encore vraiment comment gérer ce lieu magique.

 

Ce lieu existe, Ou ça ? Sur internet... Bienvenue sur les listes de discussion... Le rêve est devenu réalité il y a quelques années. Et pourtant me direz-vous, bien souvent cela ne ressemble en rien à ce que j'ai pu décrire ci-dessous.

Pourquoi ? Parce-que nous sommes humains et donc limités et imparfaits, peut-être... Mais pour moi c'est surtout notre éducation qui a fait de nous des enfants blessés, dont les vieilles souffrances mettent en péril nos relations, y compris sur internet...

Quelques exemples :

"J'arrive sur un groupe, je me présente... Personne ne répond, ils ont l'air de parler entre eux comme si je n'existais pas, ils se connaissent, je suis exclue, personne ne m'aime, c'est toujours pareil...etc."

 

"Je vais mal, j'intitule mon mail :"Au secours" dans l'espoir d'avoir une réponse, un soutien rapide... Rien, le vide... (La conclusion est la même que précédemment)"

 

"J'ai cru bon de donner mon avis sur un sujet, mais "le groupe" n'est pas d'accord avec moi, ça a provoqué une levée de bouclier, je n'en dors plus la nuit, je suis comme harcelée... Je vais sans arrêt voir la liste pour voir les réponses, je ne peux pas m'arrêter, ça me fait seulement du mal mais je n'arrive pas à quitter le groupe..."

 

 

"Je vais leur démontrer qu'ils ont tort..."

 

 

"Le modérateur est intervenue sur un mail que j'avais écrit... Ils sont vraiment nuls sur cette liste."

 

"Je me sens blessée, je veux partir... ça y est je m'en vais, je vais écrire un mail pour dire aurevoir... Et espérer des réactions..."

 

 

"j'ai passé quatre heures à écrire ce mail que je trouve super intéressant et personne ne répond... Personne ne m'écoute, ce que je dis n'est pas assez pertinent..."

 

 

"Ou j'ai passé quatre heures à écrire un mail, une personne m'a répondu qu'elle n'était pas d'accord avec moi, ce groupe ne s'intéresse pas à moi..."

 

 

etc. etc.

 

 

Que c'est difficile d'être un ancien enfant blessé, qui a manqué d'attention, d'amour, et qui cherche toujours même quarante ans après l'approbation, la chaleur, la compréhension qui lui ont manqué...

Car tous ces phénomènes, réflexions, ressentis, sont des parasites de notre enfance, rien d'autre. Nous retrouvons sur les groupes où la communication est très dense, des embryons de situations passées qui réactivent notre enfance et les nous réagissons alors comme l'enfant souffrant que nous avons été.

 

Un groupe de discussion n'est pas une entité en soi, il comporte autant de facettes qu'il a de membres...

Chaque membre fait ce qu'il peut au moment où il s'exprime avec les émotions qui le bouleversent peut-être, sans savoir parfois que son enfance lui joue des tours !

 

Mais... ce monde parfait dont je parlais plus haut existe bel et bien... Grâce à certaines listes de discussion nombreux sont les individus qui sont sortis de leur isolement, des travaux ont pu être mis en place, des cercles d'apprentissage mutuel où les gens partagent gratuitement leur savoir,  une véritable révolution en ligne ! Internet donne le pouvoir à chacun d'entre nous, pouvoir de donner, de recevoir, de montrer, de partager, de soutenir, ou de recevoir du soutien, d'envisager des changements par la base... Bien sincèrement, j'adore internet !

 

Peut-être suffit-il d'élargir sa conscience, de prendre la responsabilité de ce que l'on exprime, d'avoitr l'intention de prendre soin de l'autre... Peut-être aussi se dire que chacune de nos interventions est fondamentale en ce qu'elle représente ce que nous sommes, ce que nous vivons, c'est une forme de don... Essayer de voir l'image en grand est toujours encourageant, la plupart des groupes font un excellent travail à leur façon... Quand on a passé plusieurs années sur l'un d'entre eux on s'en rend compte, alors que les premiers jours après notre inscription un conflit énorme nous avait donné envie de quitter le lieu en courant !

 

A toutes les personnes qui se lancent dans cette aventure, courage, et merci !!! Car nos groupes sont très efficaces quand il s'agit de faire évoluer la société dans laquelle nous vivons !

 

A suivre...

 

Catherine Dumonteil Kremer

 

PS : ce post est écrit en réponse et en complément à un autre celui d'Emmanuel que je ressens comme un quasi complice ;-)

http://www.maretmanu.org/emmanuel/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Carillon 02/11/2010 22:06



Je pourrais écrire presque mot pour mot la même chose qu'Esmeralda...


Sauf sa dernière phrase. Pour ma part je dirais : maintenant je crois que nous pouvons changer le monde.


Et cet optimisme est un carburant merveilleux !



esmeralda 01/11/2010 12:30



Bonjour, 


Vous avez écrit tout ce que je ressens, mis des mots sur ce que je vis depuis plus de 2 ans maintenant sur un forum de mamans, c'est une bulle un endroit ou on peut tout dire meme les pires
ressentis de parents, de femme, d'épouse. Là où cela fait bizarre c'est lorsqu'on se rencontre en vrai, où les réactions habituelles qui nous ont entourées jusqu'ici revienne à la charge .. Et
qu'est ce qui vont se dire de moi ? de mon comportement, de mon physique, est ce que je vais etre assez bien ? est ce qu'il faut que je nettoie a fond ou pas?? pleins d'angoisses qui
ressurgissent, et qui , on le lit sur le forum pour celles qui ont le courage de le dire, sont sur les autres aussi, un stress une angoisse de jugement, voir de préjugement, qui ressort alors que
sur le net elle n'était pas la ou très minime. Là ou cela fait du bien, c'est lorsqu'on se rend compte un temps passé, qu'on se retrouve sur le forum dans la vraie vie, on se retrouve à parler
librement, on retrouve cette facon de dire qu'on est pas d'accord qu'on ne comprend pas, sans faire de mal à l'autre, et là ... Tout est permis. Je me demande parfois si ce n'est pas cela la
liberté .... 



Marie-Noëlle 31/10/2010 22:47



Bonsoir à tous! Je me lance enfin à prendre ma place sur cette liste de discussion! C'est la première fois que je fais une chose pareille et je ne maitrise pas grand chose avec l'outil
informatique. Plusieurs fois, j'ai eu envie de répondre à tel ou tel article ou message meis, chez moi ,ce n'est pas du tout automatique de m'asseoir à mon ordinateur pour répondre rapidement.Je
souffre d'un certains nombre de blocages qui, j'espère vont se lever!


Je me présente: je suis mère de famille actuellement à la retraite, enfin presque...Quatre enfants sont venus au monde à travers moi. Les ainés, de 35 et 32 ans sont eux- mêmes déjà parents. Ce
sont donc six petits enfants de deux mois à treize ans qui me donnent chaque jour envie d'améliorer sinon changer le monde dans lequel nous vivons et que je ne suis pas toujours très fière de
leur transmettre.


C'est ton dernier article, Catherine, qui me fait réagir. Je n'avais pas encore pris conscience que ce groupe de discussion pouvait" faire évoluer la société".


Je suis effectivement persuadée que la plus petite prise de conscience, le plus petit acte de solidarité ou d'entraide, la plus petite pensée de bienveillance sont des actes qui changent le monde
et le rendent un peu plus lumineux et nous en avons tous besoin, petits et grands.


Voilà, c'est fait: je suis là! et je vous salue bien tous! Merci de votre accueil!


A bientôt!


Marie-Noëlle


 


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents