Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Parentalité Positive au quotidien

Articles, idées, astuces de la pionnière de la parentalité positive en France, Catherine Dumonteil Kremer

Violences : avez-vous déjà eu peur de vous-mêmes ?

Oui je sais que cette vidéo a déjà beaucoup tourné sur internet et les réseaux sociaux, mais j'aimerais que vous la regardiez en pensant aux enfants. Et pourquoi en France en sommes-nous toujours là en ce qui concerne la violence conjugale ? En travaillant sur les violences que subissent les enfants chaque jour de la part de parents démunis, découragés et sous pression, on va éliminer la violence peu à peu de notre société. Ça vaut la peine de s'y mettre, les enjeux sont énormes. 

Cette vidéo nous montre que la loi est indispensable mais qu'elle ne suffira pas à éliminer les violences familiales. Il faudra un accompagnement des parents. Tout comme il pourrait y avoir un accompagnement des hommes et des femmes se trouvant dans cette situation.

Et elle nous concerne (pratiquement) tous cette problématique, elle concerne l'enfant et l'adolescent que nous avons été, le parent que nous sommes devenus, elle concerne nos enfants.

J'aimerais vous poser une question : est-ce que cela vous est arrivé d'avoir peur de vous même dans un accès de violence avec votre enfant ? Avez-vous eu peur de faire très très mal dans un accès de rage enraciné dans votre enfance ? Vous est-il arrivé de vous voir faire et de ne pas pouvoir vous arrêter ? (Un peu comme le décrit l'homme du premier témoignage.) 

En tant qu'enfant on se retrouve dans la situation qui consiste à aimer quelqu'un qui nous fait mal, pas tout le temps bien sûr, en alternance : on espère qu'aujourd'hui notre parent ne sera pas énervé, fatigué, un peu comme toutes ces femmes qui sont enchainées à des relations complexes où la crainte du partenaire règne, et "l'amour" aussi enfin, peut-être plutôt la dépendance à un schéma familial enfermant.

Idée à creuser...

 

Catherine Dumonteil Kremer

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Commenter cet article

Chang ParentaliteZen 05/11/2018 12:14

Si on a eu une éducation violente et qu'on se dit "Je m'en suis sorti!", on a tendance a normaliser la violence.

J'ai eu la chance d'avoir une femme qui voyait les choses tout autrement. Elle m'a montré qu'il y avait une autre façon de faire.

Ça n'empêche pas parfois d'être sur les nerfs... Mais le mieux c'est de tester de nouvelles solutions : communiquer avec l'enfant, exprimer ses propres sentiments, accueillir leurs émotions et leur montrer qu'on les comprends.

Tout n'est pas rose mais petit à petit, des pratiques bienveillantes portent leurs fruits et là, c'est tellement plus agréable.

aso 02/11/2018 14:53

Bonjour, lorsque nous avons parlé éducation avec mon mari pour la première grossesse, j'ai expliqué à mon mari que je ne voulais pas de fessé, claque, tape sur la main ect... pour nos enfants parceque si on se mettais en colère j'étais pas sûre justement "qu'on ai une limite"... J'avais l impression que petites avec mes parents y avait une sorte d escalade parfois.... Et qu en cas d enervemement je n' etais pas sûre de moi....
On s'y tiens en tout cas ! Les enfants ont 7 et 11 ans, je crie encore parfois mais pas de violence physique ! Quand je suis trop contrarié je le dis et je m isole.
L'éducation bienveillante nous aide beaucoup !

Melanie 02/11/2018 10:30

Bonjour
Comment s'en sortir ? Comment faire disparaître cette rage qu'on ne contrôle pas ? Merci