Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Parentalité Positive au quotidien

Articles, idées, astuces de la pionnière de la parentalité positive en France, Catherine Dumonteil Kremer

Les droits de l'enfant selon Janusz Korczak

Les droits de l'enfant selon Janusz Korczak

 

Ce texte m'aide à voir au delà de la maltraitance "ordinaire" ce que pourrait être le respect de la dignité des enfants.
La liste Parents Conscients existe depuis 1999, son premier nom était un hommage à Korzack,
depuis sa création j'y ai publié très régulièrement ce texte, je sais qu'il n'est pas facile à accueillir, mais il génère souvent des débats...

 
Korczak a été un précurseur de l'éducation non violente ces premiers écrits datent de 1915. Il était médecin, et a travaillé au soutien d'enfants orphelins pendant la deuxième guerre mondiale dans le ghetto de Varsovie. Il est mort dans les camps de concentration.
Pour en savoir plus sur cet homme, son oeuvre, ses écrits, l'association qui lui rend hommage aujourd'hui, rendez vous sur Korczak.fr

 
 
Dès le début de ce siècle, Korczak avait appelé de ses voeux une sorte de charte solennelle ("Magna Charta Libertatis"). Son oeuvre fourmille d'indications éparses sur les droits particuliers qui lui tenaient le plus à coeur.

Pour en faire le survol, j'emprunte à Betty Jean Lifton (dans : "Janusz Korczak, Le roi des enfants", Editions Robert Laffont, Paris, 1989) la liste des droits qu'il considérait comme les plus essentiels accompagnés des citations correspondantes.


* L'enfant a droit à l'amour ("Aimez l'Enfant, pas seulement le vôtre")

* L'enfant a droit au respect ("Demandons le respect pour les yeux brillants, les fronts lisses, pour l'effort juvénile et la confiance. Pourquoi des yeux ternes, un front ridé, des cheveux gris ... ou une résignation fatiguée exigeraient-ils un plus grand respect ?")

* L'enfant a droit aux conditions les meilleures pour sa croissance et son développement ("Nous demandons que soient supprimés la faim, le froid, l'humidité, les odeurs nauséabondes, le surpeuplement")

* L'enfant a le droit de vivre dans le présent ("Les enfants ne sont pas les personnes de demain, ils sont des personnes aujourd'hui")

* L'enfant a le droit d'être lui-même ou elle-même ("Un enfant n'est pas un billet de loterie destiné à gagner le gros lot")

* L'enfant a le droit à l'erreur ("Nous renonçons au désir illusoire d'avoir des enfants parfaits")

* L'enfant a le droit d'avoir des secrets ("Respectez leurs secrets")

* L'enfant a le droit d'être pris au sérieux ("Qui demande son avis ou son consentement à l'enfant ?")

* L'enfant a le droit d'être apprécié pour ce qu'il est ("L'enfant, étant petit, a peu de valeur marchande")

* L'enfant a le droit de désirer, de réclamer, de demander ("Avec les années, le fossé entre les demandes des adultes et les désirs des enfants s'élargit progressivement")

* L'enfant a le droit à "un mensonge, une tromperie, un vol occasionnels"

* L'enfant a le droit que l'on respecte ses biens et son budget ("Chacun a le droit de faire respecter sa propriété, quel qu'en soit le peu d'importance ou de valeur")

* L'enfant a le droit à l'éducation

* L'enfant a le droit de résister aux influences éducatives qui entrent en conflit avec ses croyances ("Il est heureux pour le genre humain que nous soyons incapables de forcer les enfants à céder aux coups portés à leur bon sens et à leur humanité")

* L'enfant a le droit de protester contre une injustice ("Nous devons en finir avec le despotisme")

* L'enfant a le droit d'avoir un Tribunal des enfants où il peut juger et être jugé par ses pairs ("Nous sommes les seuls juges des actions de l'enfant, de ses mouvements, de ses pensées... Un Tribunal des enfants est indispensable... dans 50 ans, pas une seule école, pas une seule institution n'en seront dépourvues")

* L'enfant a le droit d'être défendu dans un système de justice spécialisé dans l'enfance ("L'enfant délinquant est encore un enfant...")

* L'enfant a le droit que l'on respecte son chagrin ("Ne serait-ce que pour la perte d'un caillou")

* L'enfant a le droit de mourir ("Le profond amour de la mère pour son enfant doit lui laisser le droit de mourir prématurément... Tous les arbrisseaux ne deviennent pas des arbres")."
 
 
À réfléchir et à commenter !
 
Bonne semaine à tous
 
Catherine Dumonteil-Kremer
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Commenter cet article

Celine 21/11/2019 12:41

Merci pour cette riche et belle découverte
Tout est dit dans ce texte, magnifique !!!